Coupe du Monde - Après les attaques de ses coéquipiers, Youri Tielemans prend la défense de Kylian Mbappé

Commentaires()
getty
En conférence de presse, l'ancien partenaire de Kylian Mbappé a pris la défense du jeune attaquant de l'Equipe de France, critiqué depuis mardi soir.

Visiblement, il semblerait que la Belgique ait du mal à digérer son élimination concédée face à la France (1-0), mardi soir à Saint-Petersbourg. Une déception que l'on peut aisément comprendre, la Coupe du Monde représentant un rêve éveillé pour tout joueur de football. Toutefois, quelques déclarations d'après-match avait laissé entrevoir un peu plus que de la déception côté Diables Rouges...

Ce fût notamment le cas de Thomas Meunier, pourtant suspendu face à l'équipe de Didier Deschamps, qui s'est laissé aller à des propos maladroits à l'encontre de son jeune coéquipier, Kylian Mbappé, émettant des doutes sur l'entourage du natif de Bondy. À tel point que Youri Tielemans, milieu de terrain de la Belgique, a estimé nécessaire d'apporter son soutien à son ancien partenaire à Monaco.  

"Il voulait la victoire, comme nous"

En effet, présent en conférence de presse à l'aube de la petite finale qui se déroulera samedi (16h) entre la Belgique et l'Angleterre, l'ancien joueur d'Anderlecht a nuancé les attaques de certains de ses partenaires, se mettant entièrement à la place de Kylian Mbappé. "C'est un très bon joueur. Il est jeune. Il n'a pas réfléchi plus loin qu'à gagner du temps. Quand il reste si peu de temps et que tu es tout près d'une finale de Coupe du monde, c'est tout à fait compréhensible de vouloir gagner du temps. Il voulait la victoire, comme nous", a d'abord déclaré le joueur de 21 ans, lucide. "Il y a eu de la frustration de notre part. Pour moi, ce n'est pas un problème", a-t-il ajouté ensuite, reconnaissant indirectement que les propos en question avaient été prononcés sous le coup de l'émotion. 

Mbappé

De son côté, le jeune attaquant du Paris Saint-Germain, déja auteur de 3 buts dans la compétition, s'est contenté de dribbler avec une certaine aisance ce qui aurait pu déboucher sur une polémique. "Si je les ai offensés, je m'en excuse mais, moi, je suis en finale", avait-il affirmé au sortir de la rencontre. Désormais, nul doute que si la physionomie du match de dimanche (17h) face à la Croatie le lui permet, il n'hésitera pas à, de nouveau, gagner de précieuses secondes pour envoyer tout un peuple au septième ciel. Et il sera entièrement pardonné, car Champion du Monde. 

Prochain article:
Barça-Levante 3-0, avec un Dembelé de gala, le Barça renverse Levante
Prochain article:
Les regrets de Cassano : "J'aurais pu avoir le niveau de Messi"
Prochain article:
RUMEUR, le Barça vise Carlos Vela cet hiver
Prochain article:
Le Mondial 2022 avec 48 équipes ?
Prochain article:
Manchester United, Pogba : "Les choses sont plus faciles pour tout le monde"
Fermer