Bourg-en-Bresse-Lyon (0-7), Dembélé et l’OL imposent leur loi

Dernière mise à jour
Getty

L’Olympique Lyonnais n’a pas fait dans la demi-mesure à l’occasion de son 32e de finale de la Coupe de France. Face à Bourg-en-Bresse, un pensionnaire du National, les Gones ont su se faire respecter et remporter la mise sur un score sans appel de 7 buts à 0, dont trois réalisations lors des dix dernières minutes alors que la qualification était déjà en poche. Une bonne manière de lancer 2020, et aussi rompre avec les mauvaises habitudes de l’année écoulée.

Le résumé de la soirée en Coupe de France

En première période, les Rhodaniens semblaient d’ailleurs être toujours escorté par des doutes. L’équipe locale s’est montrée la plus menaçante, et s’il n’y a pas eu but inscrit de sa part c’est uniquement à cause d’un manque de réussite. Mais après avoir fait passer l’orage, les hommes de Rudi Garcia ont su réagir et piquer très fort. C’est Moussa Dembélé qui s’est chargé de concrétiser ce sursaut. Il a ouvert le score à la 17e, avant d’ajouter un second but à la 41e en profitant d’un excellent travail de Houssem Aouar.

L'article continue ci-dessous

Lyon appliqué jusqu'au bout

A 0-2, Bourg-en-Bresse pouvait encore espérer durant cette partie. Mais, pour cela, il aurait fallu que l’équipe coachée par Mokeddem tienne plus longtemps que deux minutes au retour des vestiaires. Martin Terrier est venu les enfoncer en reprenant un ballon repoussé par le poteau suite à un tir de Dembélé (47e). Héros du jour, ce dernier s’est ensuite transformé en passeur pour offrir à Maxwell Cornet le quatrième et dernier but de la partie. L’ancien joueur du Celtic Glasgow a réussi un match parfait, et il n’est pas certain que ça soit une très bonne nouvelle pour l’OL en cette période de mercato. Il a ensuite laissé sa place sur le terrain, mais le festival des siens était encore loin d'être terminé.

Le cinquième but des Lyonnais a été signé Caqueret à la 82e sur un tir à l’entrée de la surface. La démonstration s'est étirée avec Houssem Aouar dans le rôle du finisseur, d'une frappe en force. Enfin, le remplaçant Ryan Cherki a parachevé ce probant succès en signant un majestueux lob sur le gardien adverse (92e). 7-0, c'est le succès le plus large de cette équipe cette saison. L’OL aurait pu l’emporter encore plus nettement plus si les montants n’avaient pas repoussé les tentatives de Marcelo (51e) et de Terrier (53e). Bien sûr, il n’y aura personne pour faire la fine bouche dans le camp des Gones. Pour se retaper le moral, les Lyonnais pouvaient difficilement espérer une meilleure copie.