News Résultats en direct
Ligue 1

Bordeaux-PSG (0-1), Neymar : "Je vais donner ma vie sur le terrain"

21:30 UTC+2 28/09/2019
Neymar PSG Paris Saint-Germain 2019-20
Le Brésilien a réagi après la victoire du PSG à Bordeaux (1-0) ce samedi. Il a ainsi évoqué son entente avec Kylian Mbappé.

Comme face à Strasbourg et Lyon, Neymar a donné la victoire au PSG ce samedi à Bordeaux (0-1). Le Brésilien, tout sourire, s'est arrêté en zone mixte après la rencontre. L'occasion d'évoquer ses sensations, les supporters et le retour de Kylian Mbappé.

Plus belle la vie avec Mbappé et Neymar

Cela vous fait quoi d'avoir offert la victoire au PSG sur 3 de vos 4 derniers matches ?

Neymar : Je suis heureux de pouvoir aider le PSG. Je suis content d'avoir marqué des buts et d'avoir permis à mon équipe de prendre des points. Je veux continuer comme ça.

Kylian Mbappé a dit qu'il aurait pu vous faire plus de passes décisives...

[Rires] Dans le vestiaire, il m'a parlé de ça. Il a regardé les vidéos et il a dit qu'il aurait pu me donner plus de ballons, c'est comme ça. On a un bon feeling. On s'entend très bien sur la pelouse et en dehors. Je suis très content qu'il soit revenu, avec sa joie et son foot. Mais je ne suis pas le seul à être heureux. C'est tout le PSG qui se réjouit de son retour.

Pensez-vous que cela va déjà mieux entre vous et les supporters ?

Oui, beaucoup mieux. C'est comme une relation avec ta copine. Quand tu n'es pas bien avec elle, on reste sans parler, mais après, avec beaucoup d'amour et de câlins, tout redevient normal. Je suis là pour aider le Paris Saint-Germain. Je suis là pour jouer mon rôle pour le club et je vais donner ma vie sur le terrain pour qu'on ait plein de réussite tous ensemble.

Qu'est-ce que la présence de Kylian Mbappé change pour vous ?

Kylian est l'un des meilleurs joueurs du monde. À chaque fois qu'il est sur le terrain, les choses sont plus faciles. Il va tellement vite. Tout le monde aime jouer avec des bons joueurs. Moi y compris, et Kylian est un très bon joueur.

Propos recueillis par Benjamin Quarez, au Matmut Atlantique.