News Résultats en direct
Ligue 1

Bordeaux-PSG 0-1, Mbappé et Neymar relancent Paris

19:22 UTC+2 28/09/2019
Neymar Bordeaux PSG Ligue 1 28092019
En déplacement au Matmut Atlantique, le PSG a dû attendre que Neymar et Mbappé se retrouvent ensemble sur le terrain pour surprendre Bordeaux.

Le PSG s’est remis dans le sens de la marche ce samedi en Ligue 1 en prenant les trois points mis en jeu à Bordeaux. Ce ne fut pas sans mal, mais les joueurs de la capitale ont assuré l’essentiel, et effacé en partie leur échec de milieu de semaine contre Reims (0-2). Au Matmut Atlantique, la lumière est venue de la paire Neymar-Mbappé, décisive dix minutes seulement après sa reconstitution.

Plus belle la vie avec Mbappé et Neymar

Les deux joueurs les plus chers de l’histoire du club ne s’étaient pas encore retrouvés ensemble sur un terrain cette saison. Après que Thomas Tuchel a lancé le natif de Bondy, il n’a pas fallu attendre longtemps avant de se rappeler à quel point ce duo pouvait faire mal. Sur l’une des premières passes du champion du monde pour la star brésilienne dans la surface, la décision a été faite. Neymar n’a eu qu’à mettre son pied en opposition pour valider le 7e « assist » de son partenaire depuis qu’il évolue à Paris.

Avant cette réalisation, les champions de France ont longtemps buté sur la très hermétique défense girondine. Les locaux évoluaient très bas, et les locaux ont eu toutes les peines du monde pour contourner ce bloc. Même si Benoit Costil a eu du travail pour préserver le 0-0. En première période, il s’est notamment interposé avec brio devant Neymar au prix d’une remarquable parade (29e).

Mbappé malheureux dans la finition

En seconde mi-temps, le dernier rempart des Marine et Blanc a également été sollicité. Il a empêché Mbappé de signer son deuxième but de la saison. Malgré 16 ballons touchés dans la surface adverse en à peine une demi-heure du jeu, le numéro 7 parisien n’est pas parvenu à tromper son coéquipier en sélection (62e et 84e), et il a aussi envoyé deux ballons au-dessus du cadre (79e et 84e). Ce déchet dans la finition ne lui ressemble pas, mais il peut se justifier par le mois d’indisponibilité dont il sort à peine.  

Faute d’avoir su se mettre à l’abri malgré sa nette supériorité, le PSG a dû trembler vers la fin, particulièrement après une intervention de Gaya sur Benito dans la surface (89e) et qui a contraint l’arbitre à faire recours à la VAR. Finalement, c’était sans conséquence et Paris a pu empocher ce court mais précieux succès. De bon augure avant le périlleux déplacement à Istanbul en Ligue des Champions, à fortiori avec une infirmerie qui continue progressivement de se vider.