News Résultats en direct
Bordeaux

Bordeaux-Nantes (2-0), les Girondins se remettent sur les bons rails

17:04 UTC+1 03/11/2019
François Kamano Jimmy Briand Bordeaux Nantes Ligue 1 03112019
Après deux défaites consécutives, Bordeaux a repris du poil de la bête en prenant la mesure de Nantes ce dimanche.

La victoire était impérative ce dimanche pour les Girondins afin de ne pas se laisser décrocher dans la course à l’Europe. L’équipe de Paulo Sousa a su répondre aux attentes, en livrant une prestation assez aboutie. Et la victoire était finalement au rendez-vous. Pendant que les Aquitains se redressent, les Canaris, eux, continuent de manger leur pain noir.

Mourinho compare Mbappé à Ronaldo

Devant leurs supporters, et malgré une (courte) grève d’encouragements, les Marine et Blanc ont mis tous les ingrédients pour assurer la victoire. Ils ont attaqué la rencontre par le bon bout et l’ouverture du score, qui est arrivée à la 37e, est survenue presque tardivement au vu de la mainmise qu’ils ont imposée. Nicolas De Préville aurait pu donner l’avantage aux siens dès la 4e minute, sans un sauvetage d’Alban Lafont. Et à la 25e minute, il y aurait pu y avoir pénalty pour les Aquitains suite à une main nantaise dans la surface. Mr Leitexier en a décidé autrement.

Hwang a fait son show

Finalement, Bordeaux a trouvé la faille par l’intermédiaire de François Kamano. Le Guinéen s’est retrouvée à la conclusion d’une offensive bien menée, et sur laquelle le Sud-Coréen Ui-Jo Hwang a fait parler son altruisme et son sens aiguisé de la passe, en servant son coéquipier au bon moment. Passeur décisif sur le coup, l’ancien joueur de Gamba Osaka s’est ensuite transformé en buteur pour assurer le break. A la 57e minute, et sur une belle ouverture d’Otavio, il prenait ses responsabilités et décochait un tir de 20 mètres. Avec l’aide du poteau, ça a fini au fond.

Après ce but, il restait encore suffisamment de temps pour que le FCN se relance, mais les Canaris n’avaient ni les armes, ni les ressources mentales pour un quelconque sursaut. En difficulté, ils ont même été proches de prendre un troisième but. Au bout du compte, il n’y avait donc rien d’illogique à ce que les Girondins empochent les trois points. Ces derniers sont désormais 7e du classement. Leur adversaire du jour reste troisième, et cela relève quasiment du miracle vu qu’ils restent sur trois défaites d’affilée.  « La victoire de Bordeaux est méritée. Sur l’ensemble de match, on n’a pas été à la hauteur. En jouant à 2 à l’heure, on ne peut pas faire la différence », a reconnu avec lucidité Abdoulaye Touré sur BeIn Sports après la fin du match.