Atlético Madrid, Luis Suarez : "Il faut encore compter sur moi"

Suarez
AS
L'attaquant uruguayen est fier d'avoir pris sa revanche après avoir été traité comme un pestiféré par les dirigeants du FC Barcelone.

Le FC Barcelone doit s'en mordre les doigts et risque de se les mordre durant un moment. L'été dernier, le Barça a tout fait pour se séparer de Luis Suarez, son attaquant uruguayen jugé sur le déclin et coûtant trop cher au club catalan en raison de son salaire élevé. Après avoir tenté de le vendre à la Juventus, le Barça a finalement laissé filer Luis Suarez à l'Atlético Madrid. Et depuis l'idylle entre l'Uruguayen et les Colchoneros se déroule sans la moindre fausse note.

Simeone n'a "pas de cœur" ni de sens du "plaisir" à l'Atlético Madrid, déclare Filipe Luis

Meilleur buteur de Liga avec 16 buts, à égalité avec Lionel Messi, Luis Suarez porte l'Atlético Madrid qui est en tête de la Liga à l'heure actuelle avec trois points d'avance sur le Real Madrid, avec un match en moins, et huit sur le FC Barcelone. Les Colchoneros ont toutes les cartes en main pour remporter la Liga et dans ce cas-là, le Barça se retrouverait bien bête d'avoir laissé partir son numéro neuf. Dans un entretien accordé à France Football, Luis Suarez a donné les clés qui lui ont permis de se relancer et est heureux de faire taire ses détracteurs, dont les dirigeants du Barça.

"Ce qui est primordial, c'est le mental. C'est très important d'être costaud dans sa tête et de sentir que l'on a les moyens de retourner les situations difficiles. Cela a toujours été l'une de mes caractéristiques : je n'ai jamais baissé les bras, même lorsque je traversais des moments difficiles. C'est ce caractère qui m'a poussé à venir dans cette équipe qui se bat pour des choses importantes", a confessé l'attaquant de l'Atletico Madrid.

"Je n'allais pas être heureux là où on ne voulait plus de moi"

Luis Suarez, Atletico Madrid, La Liga 2020-21

L'article continue ci-dessous

"L'une de mes motivations, c'était de pouvoir montrer qu'il faut encore compter sur moi. C'est une question d'amour-propre. Après toutes ces années au Barça, je voulais démontrer que je peux encore être utile au plus haut niveau, au sein de l'élite espagnole... (...)  Ce qui m'a vraiment dérangé, c'est qu'ils me disent que j'étais vieux et que je ne pouvais plus jouer au haut niveau, être à la hauteur d'une grande équipe. C'est ça qui m'a déplu", a ajouté l'Uruguayen.

Atlético Madrid, Jackson Martinez l'a mauvaise

Luis Suarez essaye de voir le bon côté des choses à son départ du Barça : "D'un côté, ce changement était bienvenu car, après tout ce que j'avais vécu au Barça, et vu la manière dont cela s'est passé (NDLR : Ronald Koeman, l'entraîneur, lui a fait savoir par téléphone qu'il ne comptait pas sur lui), j'avais envie de changer. Le plus difficile c'est quand vous avez une famille qui, depuis six ans, est habituée à vivre au même endroit. Devoir expliquer à mes enfants qu'on va changer alors qu'ils ont leurs amis et leurs habitudes à Barcelone, ça, c'était le plus difficile".

"D'autant plus durant une pandémie, avec les difficultés actuelles, notamment pour se sociabiliser avec les gens ici, à Madrid. Cela complique les choses, c'est impossible de faire des activités extra-scolaires avec les enfants, on doit rester à la maison. Leurs amis leur manquent, comme la famille de ma femme à Barcelone lui manque. Mais il faut voir aussi le côté positif : je n'allais pas être heureux là où on ne voulait plus de moi. Maintenant, ma famille sent que je suis heureux et c'est le principal", a conclu l'attaquant de 33 ans.

Fermer