Wenger : "Mbappé aurait pu venir à Arsenal gratuitement"

Mbappé Barcelona PSG Champions League
Getty Images
L’ancien coach d’Arsenal, Arsène Wenger, assure que Mbappé aurait pu rejoindre Arsenal au moment de la signature de son contrat avec Monaco.

Et si Kylian Mbappé avait en réalité suivi les traces de Thierry Henry ? Comparés depuis leurs plus jeunes âges en raison de qualité physique et techniques similaires, les deux attaquants français auraient pu connaître une carrière presque semblables. Formés à l’AS Monaco comme son aîné, Mbappé a fait ses premiers pas en professionnels dans la Principauté et a décroché un titre de champion de France dès sa deuxième saison.

Seulement, ce destin qui a ensuite entraîné un départ vers le PSG et un titre de champion du monde avec les Bleus aurait pu ne jamais exister. Le clan Mbappé ne l’a jamais caché, les discussions avec Monaco ont été compliquées puisque le joueur aspirait à faire partie du groupe professionnel alors qu’il n’avait même pas la majorité tandis que Jardim jouait la montre avant de le lancer dans le grand bain.

De quoi pousser le natif de Bondy à se questionner et à réfléchir à un départ. Ce ne sont d’ailleurs pas les prétendants qui manquaient, à commencer par Arsenal si l’on en croit Arsène Wenger.

"Nous pouvons parler de Mbappe, j'étais chez lui quand il ne savait pas s'il devait prolonger son contrat avec Monaco, a déclaré l’ancien coach des Gunners à beIN Sports. Il aurait pu venir à Arsenal gratuitement. Je dirais que chaque club est plein d'histoires comme celle-là. Vous allez à Milan, à Manchester, à Arsenal, à Chelsea, il y a ce genre d'histoires partout."

Il est vrai qu’à l’Olympique Lyonnais, on rumine encore ce deal raté aux débuts des années 2000 qui aurait envoyé Tony Vairelles vers le Sporting Lisbonne et un certain Cristiano Ronaldo entre Rhône et Saône…

L'article continue ci-dessous

Le temps des regrets, les supporters d’Arsenal commencent à y être habitué, à force de voir le nombre de pépites du football mondial qui ont été à deux doigts de rejoindre Londres. CR7, Piqué, Messi, Fabregas. Finalement, seul le dernier cité a porté les couleurs d’Arsenal dans sa carrière.

"Il [Ronaldo] était sur le point de nous rejoindre, a ajouté Wenger. La malchance pour nous, c'est que Carlos Queiroz a rejoint Man Utd [comme adjoint] et en une semaine, il a persuadé [Sir Alex] Ferguson d'acheter Ronaldo. C’était plutôt un bon deal à l’époque."

"Nous voulions aussi faire le trio de Messi, Cesc Fabregas et Gerard Pique. Ils sont de la génération 1987 et jouaient toujours ensemble. Pique jouait au milieu de terrain à l'époque et à la fin il a décidé d'aller à Manchester United, Fabregas nous a rejoints et Barcelone a été assez intelligent pour garder Messi. "

Fermer