PSG-OM : Porté par Di Maria, le PSG s'adjuge le Classique

Commentaires()
Getty
Le PSG s'est imposé ce dimanche soir dans un Classique qu'il n'a pas toujours maîtrisé mais où ses individualités ont fait la différence (3-1).

Ligue 1 29e journée
Paris SG-Olympique de Marseille 3-1
Buteurs 
: Mbappé (45e+2, ), Di Maria (55e, 66e) ; Germain (46e)

Le PSG file à grande vitesse vers le titre de champion de France. Les hommes de Thomas Tuchel ont dominé leur grand rival marseillais ce dimanche soir, grâce notamment à un Angel Di Maria dans tous les bons coups, d'abord passeur puis double buteur. Pourtant, tout n'a pas été si simple pour les Parisiens, qui ont parfois souffert en première période face au pressing haut des Marseillais, qui totalisaient 43% de possession de balle à la pause. 45 première minutes au cours desquelles c'est en contre que Paris s'est créé ses meilleurs opportunités, par Di Maria qui voyait son but refusé par le VAR pour un léger hors jeu (16e). Bousculé, Paris perdait ensuite successivement Daniel Alves et Thomas Meunier sur blessures, respectivement remplacés par Colin Dagba et Thilo Kerher. C'est sur un nouveau contre à la suite d'un corner olympien que le PSG réussissait à ouvrir le score. Di Maria réalisait un festival ponctué d'une improbable contrôle de la semelle avant de décaler Mbappé qui trompait Mandanda (45e+2).

L'article continue ci-dessous

On pensait alors que les Parisiens avaient fait le plus dur et que Marseille avait pris un coup sur la tête juste avant le retour aux vestiaires. C'est pourtant tout l'inverse qui se produisit puisqu'après seulement 27 secondes en seconde période, Valère Germain égalisait sur un bon service de Lucas Ocampos (46e). Pour autant, Paris ne doutait pas longtemps et Angel Di Maria, intenable, faisait la différence sur le côté droit après un relais avec Kerher pour aller battre Mandanda dans un angle fermé (55e). Paris reprenait l'avantage pour ne plus le lâcher.

Alors que le match se tendait légèrement et que Presnel Kimpembe et Lucas Ocampos étaient avertis à la suite d'une série d'accrochages consécutifs à une faute de Marco Verratti sur Morgan Sanson, Paris prenait progressivement la maîtrise du jeu. L'espoir de revenir s'envolait pour Marseille quelques minutes plus tard quand Colin Dagba lançait Di Maria derrière la défense phocéenne. Sorti à sa rencontre, Steve Mandanda contrait de la main la passe vers Mbappé qui aurait filé au but. Carton rouge logique pour le capitaine marseillais. Mario Balotelli cédait sa place à Yohan Pelé, qui s'inclinait immédiatement sur le coup-france de Di Maria, son troisième cette saison en Ligue 1.

Face à des Marseillais réduits à 10 et avec deux buts d'avance, les Parisiens géraient alors la fin de match sans trembler et Kylian Mbappé voyait même Yohan Pelé repousser un penalty qu'il avait lui-même obtenu (90e+2). Les coéquipiers de Kylian Mbappé comptent désormais 77 points, soit 20 d'avance sur Lille qui s'est incliné un peu plus tôt dans le week-end contre Monaco (0-1).

Fermer