News Résultats en direct
Ligue 1

Rennes-Nantes (3-2), Rennes renverse Nantes sur le fil et remporte le derby

22:52 UTC+1 31/01/2020
Damien Da Silva Ludovic Blas Ligue 1 31012020
Rennes a remporté le derby en marquant 2 fois dans les arrêts de jeu. Un dénouement totalement fou pour un choc qui a tenu toutes ses promesses.

Le Stade Rennais a renoué avec la victoire en Ligue 1 et il l’a fait au terme d’une rencontre spectaculaire face à son voisin nantais. Menés deux fois au score, les Rouge et Noir ont tout renversé dans le temps additionnel. Le but décisif, signé Raphina, est intervenu à la 94e et à la suite d’un recours au VAR de la part de l’arbitre. Une délivrance finale qui a plongé le Roazhon Park dans une vraie extase.

Les Canaris craquent vers la fin

Alors qu’ils croyaient tenir leur premier succès sur le terrain de leur voisin depuis six ans, les Canaris ont donc tout gâché en ne se montrant pas assez solides vers la fin. Ils menaient 2-1 avant que Benjamin Bourigeaud ne signe l’égalisation avec une frappe victorieuse de l’extérieur de la surface (95e).

Auparavant, Nigérian Moses Simon a marqué le but de 2-1 à Nantes (80e) pensant assurer la victoire pour sa formation. Un but intervenu en conclusion d’un contre très rapide, et sur lequel les visiteurs ont traversé le terrain en long en large. Simon a conclu l’action, mais Louza est aussi à féliciter pour la brillante passe décisive. Rennes n’en menait pas large à ce moment-là.

Rennes n’a jamais lâché

Raphinha avait relancé les Rennais à la 71e minute. Le joueur brésilien a poussé le cuir au fond des filets en reprenant un ballon relâché par Alban Lafont suite au pénalty de son coéquipier Mbaye Niang. Les locaux étaient plutôt heureux sur ce coup, mais leur égalisation n’était pas imméritée. En première période, ce sont eux qui se sont montré les plus dangereux mais sans réussir à trouver la faille. Niang avait tenté une reprise acrobatique, passée de peu à côté. Et Adrien Hunou avait trouvé le poteau sur une frappe croisée.

Au final, c’était donc un succès plutôt mérité pour Rennes, même si la fin de partie est plus que cruelle pour les Nantais. Il fallait voir le désarroi sur le visage de Christian Gourcuff pour comprendre à quel point cette défaite pouvait faire mal. A la 94e, le FCN tenait les 3 points de la victoire, mais au coup de sifflet final, il est contraint de repartir bredouille chez lui.