Rennes, Grenier met le doute sur son avenir : "Je serai présent à la reprise, ensuite on verra"

Commentaires()
Getty
Vainqueur de la Coupe de France avec Rennes, l'ancien milieu de l'OL n'a pas fermé la porte à un départ cet été. Il rêve toujours des Bleus.

Le Stade Rennais a réalisé une très belle saison avec un fantastique parcours en Ligue Europa et un sacre en Coupe de France. Les Bretons vont devoir confirmer la saison prochaine mais plusieurs cadres pensent à un départ. Après les déclarations d'Hatem Ben Arfa qui a semé le trouble sur son avenir, c'est au tour de Clément Grenier d'ouvrir la porte à un départ. Dans une interview accordée à Le Parisien, l'international français s'est montré indécis sur son futur.

"Grâce à cette Coupe de France, on est qualifiés pour la Ligue Europa. C’est une chance de pouvoir enchaîner les campagnes européennes. Le club le mérite. Tout est mis en place par le président et les personnes qui l’entourent. Dans le foot, on ne maîtrise pas tout ce qui se passe. J’ai envie de savourer cette Coupe et de récupérer. Je vais passer mes vacances en famille, je serai à la reprise, début juillet avec le Stade Rennais, et ensuite on verra", a analysé le joueur de 28 ans.

"Le maillot bleu c'est le Graal"

Grenier

Clément Grenier est heureux de sa saison : "Je la vis super bien. C’était un objectif de revenir au top niveau, de rejouer la Coupe d’Europe. J’avais envie de retrouver un club qui puisse me faire confiance, avec des valeurs, de l’ambition et beaucoup d’humilité. Dans l’ensemble, c’est une très bonne saison, avec ce titre et un parcours européen dont on peut être fiers. Cette Coupe de France, c’est une double satisfaction. C’est mon premier trophée depuis sept ans. Ça passe vite. Ce sont des moments magiques".

L'article continue ci-dessous

Le milieu de Rennes a affiché ses ambitions : "Moi, je n’ai jamais pensé à la liste du Ballon d’Or. Mon état d’esprit et mes objectifs ont toujours été collectifs. Je compte sur mes coéquipiers, parce que, tout seul, on n’est rien. À Lyon, je n’avais plus la possibilité de jouer. Je suis parti à Guingamp parce que je voulais retrouver le terrain. Rennes, c’était une marche de plus, en enchaînant les matchs tous les trois jours. Je n’ai jamais perdu l’ambition dans le coin de ma tête de retrouver les Bleus. Quand on a connu cela, on sait ce que c’est".

"Ce maillot bleu donne toujours envie. C’est le Graal. C’est pour ça que je continue de me battre jusqu’à ce que j’aie la possibilité de le retrouver. Je ne sais pas du tout. Le sélectionneur est là pour faire une liste. J’essaie de donner le maximum pour revenir un jour. J’ai fait beaucoup d’efforts et de sacrifices, mais je ne me prends pas non plus la tête. Sans aucune prétention, je pense que je suis plus performant, plus complet et plus mature qu’à Lyon. J’ai gagné en volume, je joue à un poste différent. Maintenant, est-ce que j’ai le niveau international ? Ce n’est pas à moi qu’il faut poser la question, mais je travaille pour", a ajouté Clément Grenier.

 

Fermer