Real Madrid - Zinédine Zidane dans le viseur de la presse espagnole

Commentaires()
Zinedine Zidane Real Madrid Shakhtar Donetsk GFX
Getty/Goal
Zinédine Zidane va-t-il rester l'entraîneur du Real Madrid ? La presse espagnole est divisée. Une chose est sûre, ses choix sont discutés !

D'ordinaire si solide sur la scène continentale, le Real Madrid est à la peine cette saison en Ligue des Champions. Défaits à Donetsk (2-0), mardi soir, les hommes de Zinédine Zidane pointent à une inquiétante troisième place de leur groupe, et ne sont donc pas sûrs de se qualifier.  De quoi remettre en cause l'avenir du Français ?

Après la rencontre, le coach des Merengues a réaffirmé sa volonté de poursuivre à la tête du Real Madrid alors que la presse espagnole le critique après chaque contre-performance : "Je ne vais pas démissionner, ce n'est pas du tout à l'ordre du jour. En première mi-temps, nous étions très bons, cela aurait changé beaucoup de choses en ouvrant le score. Le premier but du Chakhtar nous a fait très mal", a ainsi confié l'ancien numéro cinq du club, déterminé à aller au bout de ses idées. 

L'article continue ci-dessous

"Le moment d'une décision importante est peut-être venu"

Sauf que s'il n'échappe pas aux critiques depuis plusieurs semaines, celles-ci se font encore plus pressantes ce mercredi en Espagne, où l'on se demande désormais si l'homme aux trois Ligues des Champions remportées est encore celui de la situation. "La confiance dans le coach n'est plus la même qu'avant. Beaucoup de décisions ne sont pas appréciées et le travail du coach est ainsi remis en question et de plus en plus encore chaque jour", croit savoir un reporter de l'influent Marca.

Allemagne - Balayé par l'Espagne, Joachim Löw déchante

"À l'intérieur du club, certains pensent que le moment d'une décision importante est peut-être venu et que cela pourrait passer par un adieu du technicien", précise le média ibérique, via son journaliste José Felix Dias. Un avis nuancé par son collègue, Juan Ignacio Garcia-Ochoa, qui s'interroge : "Quelle est la responsabilité de Zidane dans le fait de devoir remplacer Cristiano Ronaldo par Mariano ou Jovic ?". Des interrogations légitimes, qui pourraient toutefois ne pas sauver le Français. 

Néanmoins, AS va encore plus loin ce mercredi matin et croit savoir qu'une réunion est déjà prévue pour conforter Zinédine Zidane dans ses fonctions, comme un énième signe de confiance. Rappelons que Mauricio Pochettino aurait un temps d'avance sur Raul en cas de départ du Champion du Monde 1998. 

Fermer