Real Madrid-Huesca 3-2, le Real s'impose laborieusement avec Luca Zidane et un bon Benzema

Commentaires()
Getty Images
Le Real Madrid défait ce samedi la modeste formation de Huesca à Santiago Bernabeu avec Luca Zidane dans les cages pour un succès laborieux.

Un onze de départ surprenant. face à une modeste formation de Huesca et à Santiago Bernabeu, Zinedine Zidane s'est laissé allé à quelques fantaisies au moment de composer son onze de départ avec, notamment, la présence de son fils Luca dans les cages sans oublier celle de la récente recrue merengue Brahim Diaz.

Un onze inédit

Luca Zidane Real Madrid Huesca LaLiga

Pas le temps, néanmoins, de disséquer les choix divins du chauve. Le Real prend un but pratiquement dès l'entame. Avila se joue de Nacho avant d'adresser un service aux petits oignons en retrait. Cucho Hernandez, complètement esseulé dans la boite du Real, ajuste tranquillement Luca, qui imaginait sans doute des débuts moins tumultueux sous les yeux de son papa d'entraîneur.

Le Real réagira cependant avant le repos. La hargne de Benzema, de nouveau défendu cette semaine en conférence de presse par Zidane, prévaudra à la 25e minute.

Tout part d'un dégagement de Nacho, suite auquel l'ancien lyonnais résiste à un tacle et cavale vers les cages adverses. Il combine avec Brahim Diaz, puis décoche un tir soudain qui oblige Roberto Santamaria à s'interposer. À l'affût, Isco a bien suivi et pousse le cuir au fond pour l'égalisation. 1-1, ce sera le score au repos.

L'article continue ci-dessous

Un repos durant lequel on peut constater que le retour de Zizou n'a guère amélioré la perméabilité de l'arrière-garde madrilène qui a souffert lors du premier acte. Quid du second ? Le Real attendra l'heure de jeu pour prendre l'avantage et encore une fois, Karim Benzema sera impliqué.

Suite à un centre arrivé du flanc droit dans la surface de Huesca, Benzema décroise sa tête. Dani Ceballos, à l'affût au second poteau, prolonge le cuir et fait mouche du droit pour le 2-1. Un Real très laborieux mène à domicile mais ne ravit pas les esthètes. Il pousssera même le vice jusqu'à se faire rejoindre à un quart d'heure de la fin sur un but signé Etxeita.

Le Real invoquera de nouveau son joueur-totem, Karim Benzema, pour marquer en toute fin de rencontre et remporter ainsi la mise in extremis. Le Français profite d'un service signé Marcelo pour se retourner et effectuer un enroulé pied droit précis qui fait mouche. 3-2, le score final.

Fermer