PSG, Kheira Hamraoui agressée, Aminata Diallo en garde à vue

Kheira Hamraoui Barcelona Atletico UWLGetty

Mardi soir, les joueuses du PSG ont frappé un grand coup sur la scène européenne, en étrillant le Real Madrid (4-0) pour leur troisième match de groupe en Ligue des Champions. Une performance XXL qui a fait la fierté du club parisien, ce mercredi, avant qu’une sombre histoire ne vient tout gâcher. 

Au lendemain de cette victoire, Aminata Diallo a eu la surprise de voir débarquer les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire de Versailles à son domicile. Ces derniers l’ont embarquée au poste et l’ont mise en garde à vue.

Pourquoi ? Tout simplement pour une histoire d’agression de l’une de ses coéquipières au PSG, Kheira Hamraoui. Cette dernière, absente pour le choc contre le Real Madrid, a été agressée en pleine rue, jeudi dernier, après un repas organisé par le PSG dans un restaurant au Bois de Boulogne.

Au moment de rentrer à son domicile avec certaines de ses partenaires dont Diallo qui conduisait le véhicule, l’ancienne joueuse du FC Barcelone a été pris à partie par deux individus.

Ces derniers ont réussi à l’extraire de la voiture et l’ont ensuite rouée de coups avec des barres de fer, comme le rapporte la cellule enquête de L’Equipe. Prise en charge par les secours et emmener à l’hôpital, elle s’est vue poser des points au bras et aux jambes, d’où son absence mardi.

En interrogeant Aminata Diallo, le SRPJ de Versailles souhaite connaître le rôle potentiel joué par la milieu dans l’agression d’Hamraoui puisque les individus cagoulés s’en sont seulement pris à l’ancienne Lyonnaise.

D’après des sources proches du dossier et citées par L’Equipe, la piste « d’une rivalité interne au sein du PSG » ne serait pas à exclure, les deux joueuses étant en concurrence que ce soit dans le club parisien ou en équipe de France…

Le communiqué du PSG :

"Le Paris Saint-Germain prend acte de la mise en garde à vue ce matin d’Aminata Diallo par le SRPJ de Versailles dans le cadre de la procédure ouverte suite à une agression jeudi soir dernier à l’encontre de joueuses du Club.

Le Paris Saint-Germain condamne avec la plus grande fermeté les violences commises.

Depuis jeudi 4 novembre au soir, le Club a pris toutes les dispositions nécessaires pour garantir la santé, le bien-être et la sécurité de ses joueuses.

Le Paris Saint-Germain collabore avec le SRPJ de Versailles pour faire toute la lumière sur les faits. Le Club est attentif au déroulement de la procédure et étudiera les suites à y donner."

L'article continue ci-dessous