PSG, Di Maria vit très mal le confinement

Getty

Les joueurs du Paris Saint-Germain, comme l'ensemble de la population française, vivent en confinement depuis quelques jours. Enfin, ceux qui ont pris la décision de rester dans la capitale française, ou dans ses environs. En effet, Neymar, Thiago Silva ou encore Keylor Navas ont décidé de rentrer au pays durant cette période trouble en raison du Coronavirus. Un choix opposé à celui d'Angel Di Maria, resté à Paris en compagnie de sa famille.

PSG, Bermudez : "Cavani pourrait rejoindre Boca très bientôt"

Interrogés dans l'émission argentine Telefe, Angel Di Maria et sa femme Jorgelina Cardoso ont évoqué comment ils vivent le confinement. La femme du joueur du PSG a reconnu que ce dernier vit mal le confinement : "Il ne va pas bien. Je suis avec les filles toute la matinée parce qu’elles suivent leur enseignement à distance via internet. Je lui laisse un moment avec elles dans l’après-midi. Il ne peut plus supporter. Mais la seule chose que nous pouvons faire est de rester à l’intérieur pour que ça se termine rapidement".

"La cuisine me détend"

Di Maria

L'article continue ci-dessous

Et pourtant, avec la lassitude, les jours qui viennent seront certainement encore plus compliqués à vivre que les précédents, comme a averti le premier ministre Edouard Philippe : "Les 15 premiers jours d'avril seront encore plus difficiles que les 15 jours qui viennent de s'écouler". Angel Di Maria s'est également exprimé sur sa manière de vivre le confinement. L'international argentin est conscient que le combat contre le virus ne fait que commencer.

Bilbao - Yuri Berchiche sur le PSG : "Parfois, ça me manque"

"Ce que nous vivons actuellement, c’est complètement fou. Nous sommes isolés. Cela fait 14 jours que nous sommes à l’intérieur, 12 depuis que le président de la République a prononcé la quarantaine. Nous ne sommes sortis qu’une seule fois pour aller au supermarché. Nous essayons de rester à la maison pour ne pas l’attraper. Nous avons de très jeunes filles. La situation est effrayante", a confessé l'international argentin du PSG.

Contraint de rester à son domicile comme l'ensemble de la population vivant en France, l'ailier du Paris Saint-Germain s'occupe comme il peut. Et comme beaucoup, l'Argentin profite de ce repos forcé pour se faire plaisir et mettre en pratique ses talents de cuisinier : "J'ai appris quand j'ai rencontré Jorgelina. J'aime ça parce que ça me permet de déconnecter, d'être loin du football. Etre dans la cuisine me détend. J'ai l'impression de faire autre chose."