PSG – Christophe Galtier : "On souhaite l'arrivée d'un autre attaquant"

PSG Christophe Galtier Conférence de Presse présentationGetty Images

Ce jeudi 11 août, à deux jours de la rencontre PSG-Montpellier (2e journée de Ligue 1), Christophe Galtier a répondu aux questions des journalistes lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match. L'entraîneur a notamment évoqué le mercato du PSG, la hiérarchie entre ses gardiens, le retour de Mbappé et ses premiers pas à venir au Parc des princes.

Sur sa première au Parc des princes en tant qu'entraîneur du PSG

« Je pense qu'il va y avoir de l'émotion, c'est le premier match de la saison. À 55 ans, je vais être sur le bon côté du banc et j'en suis très heureux. Les joueurs méritent un accueil chaleureux. Le passé est le passé, c'est une page blanche qui vient de s'ouvrir. Depuis le 4 juillet, les joueurs ont un bon état d'esprit. Je veux que mon équipe entraîne les supporters derrière elle. »

Sur le retour de Kylian Mbappé, suspendu contre Nantes, forfait contre Clermont

« Il n'y a aucune difficulté à intégrer un joueur comme ça. Il a été perturbé dans sa préparation, avec peu de temps de jeu. Il est en forme, la petite gêne qu'il avait avant Clermont (5-0) a complètement disparu. J'ai beaucoup travaillé les associations cette semaine, et j'ai beaucoup regardé ce qu'il s'est passé la saison dernière. Neymar et (Lionel) Messi ont deux matches de 90 minutes, ils ont plus de rythme. Mais je n'ai aucune crainte, Kylian sera rapidement dans le rythme. »

Sur le fait que Donnarumma soit libéré d'avoir été désigné gardien n°1

« Ma position a été très claire, j'ai voulu être très transparent. Je ne peux pas juger si Donnarumma est mieux ou pas, parce que je n'ai pas de repère. Les séances d'entraînement se passent bien et il est très heureux. C'est plus difficile pour Keylor (Navas), mais il est encore très performant. On doit lui donner beaucoup de respect de par sa carrière. Il y a un n°1 et un n°2, mais le °2 peut aller chercher le n°1. Keylor n'accepte pas d'être n°2, mais c'est normal, et heureusement. Je sais qu'il a des sollicitations, mais je ne sais pas s'il partira. »

Sur la possibilité de changer de tactique

On fait en sorte d'avoir un effectif où tous les postes sont doublés. Pablo Sarabia, par exemple, peut pallier une absence d'un des trois joueurs offensifs. Sur le système, je peux changer d'animation, j'ai une réflexion là-dessus, surtout lorsqu'il faudra faire récupérer des joueurs. Je veux garder cette animation, avec des variantes et un milieu à trois par exemple. Mais pas une défense à quatre.

Sur le départ de Kalimuendo à Rennes

« Je suis heureux pour lui. Le club aussi, a expliqué le coach parisien. Arnaud sortait une très belle saison avec Lens et aspire à avoir un temps de jeu beaucoup plus important. Ici, ça aurait été difficile. Il s'est très bien préparé. Mais je savais dès le départ qu'Arnaud allait nous quitter, que ce soit à l'étranger ou en France. Il a eu le grand mérite de se concentrer sur sa préparation. Il va arriver à Rennes, même rien n'est encore fait de manière officielle. Il nous a apporté de bonnes choses lors de la préparation, mais il était clairement défini qu'il allait nous quitter. Évidemment, on lui souhaite bonne chance et on aura un regard très attentif sur ses performances. »

Sur la possibilité de remplacer Kalimuendo

« On souhaite l'arrivée d'un autre attaquant. Avec un calendrier chargé, on souhaite des arrivées. Le club travaille, je suis en relation directe avec Luis Campos. Luis est en relation directe avec notre président. Il ne faut pas se tromper. Est-ce que ce joueur va arriver ? On ne sait pas. Il faut que ce soit un vrai plus. »

Sur la mise à l'écart de Mauro Icardi

« Cela n'a pas été facile, je l'ai vu en début de semaine. Son absence le week-end dernier était liée à un choix sportif. Je voulais restreindre encore le groupe. Je ne connais pas ses souhaits. Le club travaille pour trouver la meilleure solution possible. Il a eu très peu de temps de jeu sur les dernières saisons, je pense qu'il doit se relancer. Dans son intérêt et celui du club, je pense qu'on doit trouver un compromis. »