OM - Steve Mandanda : "Les supporters ne doivent pas jouer contre leur camp"

Commentaires()
Gettyimages
Steve Mandanda a accordé un entretien à l'Equipe. Il évoque la situation compliquée de l'OM, les supporters ou encore ses difficultés personnelles.

Sur la "crise" à l'OM

"Ce n'est pas la meilleure première partie de saison que j'aie connue depuis que je suis là, mais il est encore trop tôt pour tirer des conclusions. Ça va un petit mieux depuis trois matches. Nos éliminations dans les trois Coupes font désordre. Mais quand on regarde le Championnat, avec un match en retard, rien n'est perdu. On n'est pas où on devrait être mais il reste quand même pas mal de matches (18). Marseille ne peut pas passer encore une saison sans C1. Nous devons tout faire pour aller chercher cette deuxième ou troisième place."

Sa prise de responsabilité face aux tribunes après le match de Monaco et les relations avec les supporters

"J'ai traversé des moments encore plus difficiles, c'est Marseille. Je peux comprendre la frustration, la tristesse ou la colère des supporters. Mais ils ne doivent pas jouer contre leur camp.Tout le monde doit tirer dans le même sens. C'est comme ça qu'on remontera tous ensemble la pente. Nous avons le plus d'expérience avec Luiz Gustavo et aussi Kevin Strootman. Il fallait prendre ses responsabilités."

Le retrait du brassard et les critiques dont il fait l'objet

"Ça m'a affecté, sur le coup. Ce rôle me tenait à coeur. Mais c'est passé. J'ai montré que j'étais prêt à beaucoup de choses pour l'OM. J'aime ce club. J'adore cette ville. Après, ce que je n'accepte pas non plus, c'est qu'on remette en cause mon professionnalisme. J'attends quelquefois plus de respect et de considération. Certains ont la mémoire courte. Tout ce que vous avez fait avant est parfois vite balayé. Je dure depuis onze saisons à l'OM, avec presque cinquante matches de moyenne par an. Ce n'est pas donné à tout le monde. Le record [505 matches sous le maillot olympien] représente beaucoup pour moi."

Sur sa relation avec Rudi Garcia

"On a appris à se connaître. L'un et l'autre, nous nous sommes rapprochés. Il y a eu peut-être des incompréhensions à un moment, mais nous avons eu une bonne discussion cette saison. Il existe une véritable relation de confiance entre nous deux mais aussi avec l'ensemble du groupe. Je peux vous certifier qu'on ne va pas le lâcher."

Sur l'arrivée de Mario Balotelli

L'article continue ci-dessous

"C'est une vraie valeur ajoutée. Il a des références internationales. C'est un plus indéniable. Déjà, par son profil, son type de jeu, sa capacité à enflammer un match sur une action, sa folie, Mario est "OM-compatible". Après, tout est question de terrain. C'est là qu'on l'attend."

Sur sa gestion de l'après Coupe du Monde

"On a vécu quelque chose de fabuleux, d'indéfinissable et d'exceptionnel. Ce titre vient valider toute une carrière, aussi en équipe de France, où je suis depuis 2008. Il y a fatalement une petite décompression derrière. Ce titre fait partie de moi, on ne me l'enlèvera jamais. Je connais toute sa valeur, même si je sais aussi que je n'ai fait qu'un match sur sept en Russie."

Fermer