Nice, Vieira remonté contre Saint-Maximin

Commentaires()
Getty Images
Patrick Vieira est apparu remonté après le match de Nice contre Angers. Et sa colère était dirigée vers quelqu'un qui n'était pas sur la pelouse.

L'OGC Nice s'est fait corriger ce samedi en Ligue 1. Sur la pelouse d'Angers, les Aiglons ont essuyé un large et surprenant revers (0-3). Une défaite qui n'a pas plu à son entraineur, Patrick Vieira. Toutefois, et plus que ce faux-pas, le coach du Gym était furieux contre un évènement qui s'est produit en cette fin de semaine, à savoir le forfait non approuvé d'Allan Saint-Maximin.

L'attaquant niçois a manqué ce déplacement à Angers parce qu'il était "malade". C'est ce qui a été signifié par l'OGCN pour justifier son absence, mais ce n'est pas tout à fait vrai. C'est Vieira lui-même qui l'a indiqué lors de la conférence de presse d'après-match.

"Il a décidé qu'il était malade. Il a prévenu ce matin, mais il n'a pas de fièvre. Ce que je regrette c'est qu'il n'ait pas fait le déplacement et décidé à la dernière minute s’il était apte à jouer ou pas. C'était sa décision à lui. Pas celle du docteur ou de l'entraîneur. C'est une déception", a lâché l'international français.

L'article continue ci-dessous

C'est la première fois que Vieira se montre aussi remonté envers un de ses joueurs. Même les incartades de Mario Balotelli, quand il était encore au club, et ses différentes absences n'avaient pas fait sortir le jeune entraineur de ses gonds.

Concernant le match en lui-même, Vieira a estimé que ses protégés n'ont pas été ridicules et qu'ils ne méritaient pas une telle déconvenue : "dans l'ensemble, on fait quand même un bon match, mais on sort en ayant perdu 3-0. C'est frustrant et plutôt flatteur pour Angers. Dans l'ensemble, on a eu une bonne maîtrise, mais on n'a pas su être dangereux. Au milieu de terrain, on a perdu des ballons qui nous ont fait mal. On a eu du déchet technique, un manque d'option, on n'arrive pas à trouver de profondeur, on est en difficulté et on se met en danger tout seul. Tout le monde disait de bonnes choses après le match de Lyon, et maintenant... C'est le foot qui est comme ça. Je ne peux pas reprocher l'état d'esprit et l'implication qu'il y a eu ce soir".

 

Fermer