News Résultats en direct
Nantes

Nantes, Christian Gourcuff justifie son choix

09:40 UTC+2 13/08/2019
Christian Gourcuff Nantes
Le nouvel entraîneur des Canaris est revenu sur les conditions de son arrivée à Nantes et sur son intégration, à quelques jours du choc contre l'OM.

Nommé en fin de semaine dernière à la tête du FC Nantes, Christian Gourcuff a déjà dirigé son premier match ce dimanche avec une défaite contre Lille lors de la première journée de Ligue 1. Chose assez particulière, l'ancien entraîneur de Lorient a été présenté officiellement devant la presse ce lundi, soit après avoir fait ses débuts sur le banc de touche de sa nouvelle équipe. Il a justifié sa venue à Nantes et est revenu sur les conditions de son arrivée.

"C'est une situation particulière. J'étais bien en retraite dans le fin fond de la Bretagne avec mes chiens, mais par contre, j'ai toujours la passion du foot, c'est clair. En général, je suis allé où on m'a sollicité, je n'ai jamais sollicité personne. Donc, à partir du moment où on me sollicite avec un président qui me connaît depuis très longtemps, avec lequel il y a déjà eu des contacts par le passé, je n'ai pas réfléchi longtemps, je me suis engagé avec beaucoup d'enthousiasme et de détermination, et j'apporterai tout ce que je pourrais ", a expliqué l'ancien entraîneur de Lorient.

"En fait, il y a eu un premier coup de téléphone, il y a eu une promenade avec mes chiens, et j'ai donné une réponse positive. Ce fut très rapide, il n'y a pas d'agent, c'est peut-être le contrat le plus rapide au FC Nantes (sourire). Et puis, je reste en Bretagne. Je ne voulais plus repartir loin de ma Bretagne. J'ai passé un an au Qatar en exil pour digérer le passé récent, et avoir la possibilité de travailler en Bretagne, c'est très appréciable ", a ajouté le technicien français.

"Je peux cohabiter avec Kita"

Le nouvel entraîneur du FC Nantes n'est pas inquiet concernant sa relation avec son président : "Si je suis à Nantes, c'est que j'estime qu'on peut cohabiter. Après, chacun a sa personnalité. Si je suis viré dans un mois, ce sera comme ça, mais non, là-dessus, il n'y a aucun problème. Dans la mesure où il m'appelait, il y a une confiance réciproque, il ne faut surtout pas polluer les choses avec des suspicions. Après je connais le foot, je sais que les résultats peuvent plomber les choses. Il y a aussi les aspects d'environnement. Je connais la donne. Mon objectif, déjà, c'est de faire progresser les joueurs, qu'on soit performants collectivement ".

Passé par Rennes et Lorient, Christian Gourcuff est heureux de diriger le "plus grand club" breton :  "Je n'ai jamais caché mon admiration pour le FC Nantes de Jean-Claude Suaudeau, de Raynald Denoueix, évidemment. Je revendique une certaine filiation technique de ces gens-là, que j'apprécie aussi humainement. Après c'est le passé, c'est autre chose. Un club, c'est surtout des valeurs et des hommes qui les défendent. C'est avec grand plaisir que je rejoins le FC Nantes. Je ne dis pas que c'était un rêve, mais ça a été à un moment donné un objectif dans la tête. Et surtout, je reste en Bretagne, parce que Nantes est en Bretagne. Je ne voulais plus repartir loin de ma Bretagne"