Marseille-Nimes 2-1, Luiz Gustavo et l'OM se réveillent

Commentaires()
Getty
Bien que vite privés de Balotelli, les Marseillais ont réussi à dominer Nimes et renoué avec la victoire. Luiz Gustavo a fait parler la poudre.

32e journée de Ligue 1
Marseille-Nimes : 2-1
Buts :
Germain (72e), Luiz Gustavo (73e); Savanier (82e s.p.)

Il y a encore une semaine, la fin de la saison de l'Olympique de Marseille semblait tourner au vinaigre et il était difficile d'être optimiste pour un redressement des hommes de Rudi Garcia. Mais, en deux jours et un match disputé, la donne a totalement changé pour les Phocéens. Ces derniers ont retrouvé le sourire en dominant logiquement Nimes ce samedi (2-0), et ce moins de 24 heures après le faux-pas surprenant de l'OL, leur concurrent pour une place sur le podium. La course à la qualification pour la Ligue des Champions est totalement relancée.

Dans ce match face aux Crocos, qui leur avait infligé une vraie leçon lors de la phase aller (3-1), les Provençaux ont tardé pour prendre les devants au score. Ce n'était toutefois pas faute d'avoir poussé et mis tout en œuvre pour se faciliter la tâche. Les locaux n'auraient pas eu à attendre la 72e minute et une superbe reprise de la tête de Valère Germain sur un corner de Dimitri Payet pour souffler s'ils avaient été plus efficaces et surtout plus concentrés en phase de finition.

Durant la première mi-temps, Radonjic a notamment buté sur Bernardoni alors qu'il était en position idéale pour trouver la faille (25e). Par la suite, il y a eu une frappe sur le poteau de Luiz Gustavo (42e). Et, au retour des vestiaires, Radonjic (50e) et Thauvin (64e) ont trouvé le chemin des filets, mais en se trouvant en position illicite à la réception du cuir. Des opportunités en or que l'OM a eu peur de regretter.

L'article continue ci-dessous

Une fin de match angoissante

Heureusement pour les Marseillais, leurs efforts ont donc fini par porter leurs fruits avec ce coup de casque de Germain. Pour une fois, l'ancien monégasque a su faire la différence après être entré en jeu. Il avait remplacé Mario Balotelli, blessé, au bout de trente minutes. Le but de Germain a totalement libéré les hommes de Garcia, en même temps qu'il les a galvanisés. Et une minute seulement après cette réalisation, le break a été assuré. Luiz Gustavo, sur une tentative en deux temps et un tir splendide en pleine lucarne, a doublé la mise pour les siens.

Cela faisait très longtemps que le Brésilien n'avait pas été décisif avec le maillot ciel et blanc. Cela symbolise parfaitement le réveil olympien. De plus, l'ancien bavarois a été bien inspiré de mettre son coup de patte, puisque Nimes est revenu à 1-2 à la 82e. Teji Savanier a transformé un pénalty suite à une faute de main de Kamara. Avec un seul petit but d'avance, Marseille a souffert durant les dernières minutes, surtout après une nouvelle main dans la surface, signée Bouna Sarr (93e) que Mr Schneider a décidé de ne pas sanctionner suite à un recours à la VAR. Finalement, les locaux l'ont emporté. Un succès des plus précieux puisqu'il permet à Thauvin et ses coéquipiers de s'installer provisoirement à la quatrième place du classement, et cinq points de retard seulement sur l'OL.  

 

Fermer