Liverpool-Sheffield United (2-0), les Reds poursuivent leur cavalier seul

Commentaires()
Mohamed Salah Sadio Mane Liverpool 2019-20
Getty Images
Lors de sa première sortie de l’année, Liverpool a pris le dessus sur Sheffield United ce jeudi. Les hommes de Klopp confortent leur place de leader.

Liverpool débute l’année 2020 comme il avait terminé la précédente, à savoir par un succès précieux et qui lui permet de conforter son fauteuil de leader en Premier League. Les Merseysiders ont repris leur treize points d’avance sur Leicester en dominant Sheffield United (2-0). Il s’agit de la 19e victoire en 20 matches de championnat pour les champions d’Europe en titre.

Les Reds n’ont pas attendu longtemps pour prendre les devants dans cette partie. Dès la 4e minute, ils étaient déjà devant au tableau d’affichage. Mohamed Salah les a mis sur la voie du succès en convertissant une passe d’Andrew Robertson. La deuxième réalisation de Liverpool fut l’œuvre de Sadio Mané (64e). Le Sénégalais a battu le gardien adverse en deux temps, suite à un service plein axe de…Salah. Le duo d’africains a donc porté LFC, et c’était une bonne façon de préparer la cérémonie des CAF Awards où le duo postule pour le titre du meilleur joueur africain de l’année.

3 victoires et aucun but pris lors de la période des fêtes

Il n’y a pas eu d’autres buts dans cette partie, et c’est uniquement parce que les locaux ont manqué de justesse et de réussite en phase de finition. Jamais inquiété derrière, ils ont vendangé plusieurs munitions, avec des occasions non converties de Salah (12e, 30e, 61e, 70e), de Wijnaldum (19e), de Firmino (57e) et de Mané (74e). C’était bien sûr sans conséquence sur l’issue de la partie.

En plein d’assurer le plein de points, Liverpool a aussi validé un nouveau clean sheet. Le troisième en autant de matches en cette période de fêtes. Alisson, pour sa 50e apparition en Premier League, n’a d’ailleurs eu qu’un seul arrêt à effectuer. Dans une partie où les siens ont eu 75% de possession et un taux de passes réussies qui a dépassé les 90%, le dernier rempart brésilien ne risquait pas grand-chose. Du côté d’Anfield, tout est bon pour décourager définitivement la concurrence.

Fermer