Liverpool-Chelsea 2-0, Salah et les Reds répondent présents

Commentaires()
Malgré la grande pression qui pesait sur eux, les Reds ne se sont pas manqués ce dimanche lors de la réception de Chelsea. Salah a inspiré les siens.

34e journée de Premier League
Liverpool-Chelsea: 2-0
Buts
: Mané (51e), Salah (53e)

Cette fois, les Merseysiders n'ont pas craqué. Cinq ans après cette terrible défaite face aux Blues à Anfield, marquée par la glissade de Steven Gerrard et le but fatal de Demba Ba, les Reds ont dompté leurs démons. Face au même adversaire londonien, ils ont su cette fois-ci résister à la pression et signer la victoire qui les maintient en tête de la Premier League. City ayant un match en retard à jouer contre United, ce n'est peut-être que provisoire, mais au moins la bande à Klopp a rempli sa part de travail et n'aura pas de regrets à nourrir sur le dernier grand examen de l'exercice.

Les Reds ont remporté la mise. Cela étant, il a tout de même fallu attendre le début de la seconde période pour les voir prendre les devants à la marque. La première période, elle, s'est écoulée sans la moindre opportunité nette. Comme si les locaux s'étaient d'abord attelés à ne pas commettre de de fautes, tenir en respect leur adversaire avant d'éventuellement passer à la vitesse supérieure. Le plan était audacieux, risqué mais il a fonctionné.

L'article continue ci-dessous

Six minutes après la reprise, Liverpool a donc débloqué la situation. C'est Sadio Mané qui a trouvé le chemin des filets, en cueillant de la tête un service de Jordan Henderson. Juste devant le Kop, le Sénégalais a assurément mis sa réalisation la plus importante de l'exercice, mais sur ce coup le mérite de Mohamed Salah était au moins aussi important. Sur le côté droit, l'Egyptien a su faire la différence en effaçant un adversaire, en s'appuyant ensuite sur Firmino et en surgissant dans la surface et servir son capitaine sur un plateau.

Hazard a failli tout relancer

Salah a fait la différence, mais il ne s'est pas contenté de cette seule action victorieuse. A peine deux minutes plus tard, il a de nouveau fait parler la poudre et de manière encore plus spectaculaire. Après avoir reçu le ballon à 25 mètres de buts et dans une position excentrée, il a repiqué dans l'axe, s'est ouvert le chemin des buts et a décoché un énorme missile. Le cuir est allé se loger en pleine lucarne. Un chef d'œuvre de toute beauté, et qui a certainement rappelé aux fidèles d'Anfield les frappes venues d'ailleurs de Steven Gerrard.

À 2-0, Liverpool a fait le plus dur. Les Reds se sont assurément reposés sur leurs acquis à ce moment-là. Une attitude qui a failli leur couter cher puisqu'Eden Hazard a réussi, par deux fois, à les menacer, avec des occasions très nettes. Mais, la première fois, il a vu le poteau repousser son tir (59e) et sur la deuxième, il a tiré trop dans l'axe pour espérer surprendre Allisson (60e). Après ses piqures de rappel, les locaux se sont ressaisis et ont terminé le match en y mettant le sérieux et l'application qu'il fallait. Ils ont géré leur avance et validé ainsi ce très important succès. La pression repasse de nouveau dans le camp de City.  

Fermer