News Résultats en direct
Ligue 1

Lille - Nantes (2-1) - Osimhen lance le LOSC

17:07 UTC+2 11/08/2019
Jonathan Ikone Charles Traore Lille Nantes Ligue 1 11082019
Pour la première de Gourcuff à sa tête, Nantes croyait tenir le nul chez le vice-champion de France mais a dû céder à 10 minutes de la fin...

1e journée de Ligue 1
Lille-Nantes : 2-1
Buts :
Osimhen (19e, 80e); Celik (51e csc)

Il y a deux ans, Lille et Nantes s'affrontaient en ouverture du championnat au Stade Mauroy. À l'époque, il n'y avait pas eu photo et les Dogues l'avaient emporté largement (3-0). Cette année, les deux équipes se retrouvaient au même endroit pour leur première sortie de l'exercice. Cette fois, les débats ont été beaucoup plus équilibrés. Ils auraient aussi pu s'achever sur un score de parité mais les Dogues ont réussi à remporter la mise grâce à la révélation Victor Osimhen, auteur d'un doublé.

Devant son public, le LOSC a été le plus entreprenant. Toutefois, Les Nordistes ont tout de même été proches de se faire accrocher. Et ce, en raison d'une entame de deuxième période compliquée. Après s'être fait endormir par leurs opposants, ils ont été surpris par une frappe de Girotto de 20 mètres, et que Celik a dévié malencontruesement dans ses propres filets (51e, 1-1).

Cette égalisation a semé dans le doute dans l'esprit des Nordistes et s'en est suivi un quart d'heure compliqué pour Benjamin André et ses partenaires. On a même cru le FCN, en pleine confiance et revigoré par la présence de son nouveau coach Christian Gourcuff au bord du terrain, parti pour renverser la vapeur et signer la première grosse sensation de la saison en championnat. C'était sans compter sur le sursaut des Lillois.

Osimhen, le nouvel atout maitre des Dogues

Piqués dans leur orgueil, ces derniers ont bien réagi et ont nettement mieux fini le match. Et ce réveil a été matérialisé par le but de la victoire, inscrit par Osimhen à la 80e. L'international nigérian a fait mouche en signant un enchainement parfait dans la surface : contrôle en pivot en devançant son défenseur direct sur un centre de Celik, puis un tir puissant du droit en pleine lucarne. Un coup de canon qui a délivré les fans lillois, en même temps qu'il a refroidi les ardeurs nantaises.

Lille l'a donc emporté sur le fil. Toutefois, ce succès fut tout sauf volé. Avec un onze de départ très jeune (seulement deux joueurs de plus de 25 ans), et malgré les nombreux départs enregistrés durant l'intersaison, le LOSC a fait belle figure. En première période, Osimhen avait déjà concrétisé la supériorité des siens en mettant à profit un long dégagement de José Fonté. Au final, la bande à Galtier a donc cueilli les trois points mis en jeu, lançant la nouvelle saison sur les mêmes bases que la précédente.