Ligue 1 - Caen et Dijon espèrent, Monaco coule toujours plus

Commentaires()
Caen et Dijon, qui se sont imposés ce samedi soir, sont revenus dans la roue de Monaco, encore battu, cette fois-ci à Nîmes (1-0).

Hormis Guingamp, toutes les écuries engagées dans la lutte pour le maintien étaient en scène ce samedi soir, pour la suite de la 36ème journée de Ligue 1. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cette soirée a tenu ses promesses, laissant présager deux dernières journées palpitantes en bas de tableau.

Caen enchaîne

C'est le Stade Malherbe de Caen, opposé au Stade de Reims, qui a réalisé la meilleure opération du soir. Le club normand a débloqué la situation assez tôt dans ce match grâce à Casimir Ninga (1-0, 14e). Reims a réagi après la demi-heure de jeu avec une égalisation signée Doumbia (1-1, 37e), mais le club champenois est retombé dans ses travers en fin de première période en encaissant deux nouveaux buts, par Farj (2-1, 40e) - l'homme clé du Stade Malherbe cette saison - et Guilbert juste avant le repos (3-1, 45e). Les hommes de Rolland Courbis ont conservé cet avantage confortable tant bien que mal, avant de voir les visiteurs réduire le score sur un penalty de Zaneli à dix minutes de la fin (3-2, 82e sp).

Dijon se révolte

Dans le même temps, Dijon, qui est dans le rétroviseur des Caennais, accueillait Strasbourg au stade Gaston-Gérard. Les hommes d'Antoine Kombouaré ont pris ce match par le bon bout en montrant un visage courageux et offensif. Strasbourg, qui a quadrillé le terrain avec un bloc assez bas, a subi les offensives dijonnaises avant d'encaisser un but juste avant la mi-temps sur un penalty obtenu par Naim Sliti, et transformé par Julio Tavares (1-0, 40e) - le meilleur buteur du DFCO mettant fin à une période de disette de 9 mois. Le problème, c'est que le DFCO a complètement relâché la pression au retour des vestiaires. Un relâchement que le club alsacien a sanctionné par Ajorque suite à un corner (1-1, 68e). Mais les Bourguignons ont trouvé les ressources morales pour signer une victoire capitale en marquant sur le fil par Kwon Chang-hoon (2-1, 90e+5).

Monaco ne répond plus

Monaco, de son côté, n'y arrive pas. Le club de la Principauté a concédé un nouveau revers, cette fois-ci sur la pelouse de Nîmes. Le promu a trouvé l'ouverture en tout début de match par Ripart (1-0, 9e), avant de s'atteler à défendre face à une équipe monégasque d'abord conquérante, puis dangereuse. Mais le manque d'efficacité de l'équipe de Jardim a permis à un promu un peu plus calculateur que d'habitude de conserver ce succès pour l'honneur.

Toujours dans cette lutte pour le maintien, la dernière équipe engagée, Amiens, a dû se contenter d'un score et nul et vierge contre Toulouse. Un match que le club picard a globalement dominé, avec une possession de balle et un nombre de tirs supérieurs à leur adversaire, sans pour parvenir à faire la différence.

Enfin, à d'autres altitudes, Nice et Nantes se sont quittés sur un partage des points. Irrésistibles depuis un mois, les Canaris sont passés devant en première période grâce à Moutoussamy (0-1, 29e). Mais les hommes de Patrick Vieira ont trouvé les ressources pour refaire surface lors du second acte, grâce à Malang Sarr (1-1, 55e).

Fermer