L’Espagne garde le cap, la Suisse loupe le coche… Le résumé de la soirée en éliminatoires de l’Euro

Dernière mise à jour
Getty Images

Tout comme l’Italie, victorieuse quelques heures plus tôt de l’Arménie (3-1), l’Espagne continue de faire le plein de points en éliminatoires de l’Euro 2020. Ce jeudi, la Roja a eu fort à faire à Bucarest contre la Roumanie, mais elle a réussi à assurer l’essentiel et se rapprocher un peu plus de la phase finale du tournoi. La soirée a aussi été marquée par le nul rageant concédé par la Suisse en Irlande.

La Squadra poursuit sans-faute

Sous la houlette de son coach intérimaire Robert Moreno, et en produisant un superbe jeu collectif pendant les trois quarts du temps, l’Espagne a donc rempli sa mission. La fin de match a été pénible suite à l’expulsion de Diego Llorente, auteur d’une faute en position de dernier défenseur (79e). Mais, les visiteurs avaient été bien inspirés de prendre de l’avance auparavant. Sergio Ramos, sur pénalty à la 29e minute, et  Paco Alcacer (47e) les avaient mis sur la voie du succès.

La Roumanie a essuyé un faux-pas, mais elle n’a pas à rougir de sa prestation. Durant le second acte, les hommes de Cosmin Contra se sont bien battus et c’est ce qui leur a permis de réduire le score par l’intermédiaire de Florin Andone (59e). En fin de match, et à deux reprises en l’espace d’une minute, le talentueux Puscas a manqué d’égaliser (92e et 93e), se heurtant notamment à un brillant Kepa.

L’Espagne a réussi à valider sa victoire lors de cette 5e journée des qualifications, ce n’est en revanche pas le cas de la Suisse. A Dublin, les Helvètes avaient la possibilité de réduire l’écart de points avec le leader de la poule, l’Eire. Le pari a été raté. La faute à McGoldrick, qui a répondu à la 85e à une ouverture de score de Fabian Schar. Même si elle a encore deux matches retard à rattraper, la Nati peut commencer à s’inquiéter pour l’issue de ces éliminatoires.

L'article continue ci-dessous

La Finlande continue de séduire

La belle opération de cette soirée est à mettre à l’actif de la Finlande. La sélection nordique est bien partie pour disputer l’année prochaine son premier tournoi international. En dominant la Grèce à domicile, elle a conforté sa deuxième place de poule derrière l’Italie. Les Finlandais devancent toujours la Bosnie-Herzégovine, larges tombeurs de Liechtenstein (5-0).

Le Danemark s’est aussi baladé du côté du Gibraltar (6-0), tout comme la Suède face aux Iles Féroé (4-0). La Norvège, elle, a un peu plus de difficultés face à Malte (2-0). Enfin, pour être complet, l’Israël a concédé le nul à domicile contre l’Irlande du Nord (1-1).