News Résultats en direct
PSG

Le PSG peut compter sur un nouveau buteur : Marco Verratti

23:05 UTC+2 03/04/2019
Marco Verratti
Le déclic a peut-être eu lieu : Marco Verratti enfile les buts comme des perles, avec la Nazionale, le PSG et même à l'entrainement. Un nouvel atout.

Incroyable mais vrai : Marco Verratti a aidé son équipe à atteindre la finale de Coupe de France. Celui qui est connu pour avoir du mal à tenter devant les buts est en train d’avoir un réel déclic. D’abord avec sa sélection nationale. Le 26 mars dernier, la Squadra Azzurra affrontait le Liechtenstein. Prenant son courage à deux mains, Petit Hibou a marqué le second but italien (sur les quatre au total).

Une audace qui a fait réagir deux personnes au sein du club de la capitale. Surtout qu’il a réitéré au Camp des Loges. Son entraineur, Thomas Tuchel, n’en revenait toujours pas lors de la conférence de presse avant le déplacement à Toulouse, samedi dernier : “C'est incroyable. Pour moi, c'était impossible qu'il marque (sourire) ! À l'entraînement, il a marqué vendredi aussi, même si c'était sans gardien ! Il y a beaucoup de blagues dans le vestiaire ! On va voir s'il est capable de continuer comme ça." Marco Verratti n’a pas trop attendu avant de donner sa réponse.

Il a eu droit au chambrage dans les vestiaires, mais ceux-là avaient commencé sur les réseaux sociaux : Kylian Mbappé y est allé de son petit tweet taquin :

Plus d'hésitations devant les buts

C’est donc sur la pelouse du Parc des Princes qu’il a recommencé, encore une fois. Toujours sur ce dynamisme qui ne le quitte plus. Car avant le déclic de la sélection nationale, le natif de Pescara était du genre timide face au gardien de but adverse : Il marqué 2 buts en 3 matches (sélection nationale incluse), alors qu’il était resté muet lors des 58 matches précédents. Le but qu'il a inscrit face aux Nantais n'avaiit rien d'un "accident". Sur une passe de Mbappé, l'Italien a eu le temps de contrôler le ballon et puis de le frapper au but, alors que dans les circonstances habituelles il aurait cherché un autre joueur. 

Face à Nantes, il a donc autant tenté que Marquinhos, Kimpembe, Kehrer, Bernat, Diaby et Paredes. Mais il peut se targuer d’être le seul, avec Mbappé et Bernat à avoir cadré (et surtout à avoir marqué, avec le Français).

Ce n’est pas pour autant qu’il a laissé sa tâche au milieu de terrain vacante : avec ses 78 passes dans le camp adverse (et ses 93% de réussite) il est le Parisien qui s’est le plus projeté en avant, grâce à son sens des passes qui cassent les lignes. Comme à son habitude, il est celui qui a le plus touché de ballons (126), et celui qui a le plus fait de passes. Thomas Tuchel peut dormir sur ses deux oreilles, il a désormais un nouveau buteur dans son effectif.

Sabrina Belalmi, au Parc des Princes