Le PSG déroule de nouveau en amical

Getty

Six jours après étrillé Le Havre lors de son premier match de préparation (9-0), le PSG a signé une victoire presque toute aussi impressionnante face aux Belges de Waasland-Beveren. Un succès par 7 buts d’écart au Parc des Princes et devant un groupe réduit de supporters. Thomas Tuchel et ses hommes ont profité d’un format de match particulier, avec quatre cartons de 30 minutes de jeu, pour dérouler, emmagasiner de la confiance et aussi donner du temps de jeu à tout le monde. Que ça soit les habituels titulaires, les remplaçants ou même les réservistes. Voici les principaux enseignements à retenir de cette seconde sortie des Franciliens.

Icardi a dû prendre son mal en patience

Comme face aux Havrais, c’est avec un onze très compétitif que les Parisiens se sont présentés à cette rencontre. Toutefois, et tout en dominant largement les débats, ils ont eu du mal à se montrer cliniques aux avant-postes, loupant plusieurs occasions nettes. C’est le cas de Mauro Icardi, qui a raté plusieurs tentatives et n’a fait la différence que sur un pénalty joué en deux temps avec Neymar (47e). Si brillant le week-end dernier, Kylian Mbappé a lui a dû attendre ses dernières minutes sur le terrain pour inscrire son nom au tableau d’affichage (60e). Et c’était le seul but dans le jeu d’un titulaire parisien, vu qu’il y a eu deux pénalties et un "csc" durant la première heure du jeu.

Neymar a fait le show

Le Brésilien a marqué sur pénalty, et a offert deux passes décisives à ses partenaires mais on retiendra de sa performance qu’il a déjà retrouvé toutes ses manies. Y compris celle qui consiste à provoquer ses adversaires avec quelques gri-gri. Il n’y avait rien de méchant cependant, et le contexte s’y prêtait. C’est la preuve que le Brésilien est déjà bien en confiance, et hâte d’en découvre avec des oppositions plus relevées.

Choupo-Moting régale

Neymar s’est rendu auteur de quelques gestes superflous, et ne pourra pas en dire autant du Camerounais Eric Maxime Choupo-Moting. Souvent moqué pour son manque d’adresse devant les buts, le Camerounais a cette fois-ci en inscrivant deux buts magnifiques. D’abord, il a fait la différence d’une frappe en pleine lucarne après s’être ouvert le chemin du but à la faveur d'un excellent contrôle et un contact soyeux pour éliminer deux défenseurs. Ensuite, il a placé une volée qui, légèrement déviée, a terminé au fond. Deux gestes victorieuses en l’espace d’une minute seulement. De quoi clouer le bec à ceux qui le jugent excédentaire dans cet effectif parisien. Choupo-Moting pourrait bien rendre encore de précieux services aux champions de France avant de filer sous d’autres cieux.

Premières pour Mbé Soh et Ruiz

Le dernier carton de cette partie a permis de voir à l’œuvre de nombreux titis parisiens. Le jeune Kays Ruiz a notamment profité pour effectuer ses tous premiers pas avec l’équipe première. Le jeune milieu de 17 ans s’est plutôt bien débrouillé, surtout qu’il a été mis dans les meilleures prédispositions par ses coéquipiers. En fin de partie, il a même tenté une frappe en direction des buts, qui a malheureusement fini au-dessus. Le défenseur Loic Mbé Soh s’est également mis en avant. Opportuniste, il a pu même inscrire son tout premier but avec l’équipe première. Même si ce n’est qu’un match amical, ce n’est pas anodin. Notons aussi les apparitions d’Arnaud Kalimuendo et de Timothée Pembele. Tout ce beau monde pourra peut-être se jauger davantage lors du prochain match contre le Celtic.