News Résultats en direct
Ligue 1

Le FC Metz dévoile le plan de rénovation du Stade Saint-Symphorien

23:57 UTC+2 28/05/2019
Saint-Symphorien
Le club du FC Metz a présenté lundi soir son projet de rénovation de l'enceinte de Saint-Symphorien. Le cout de l'opération s'élève à 60M€.

L'accession en Ligue 1 à peine acquise, le FC Metz s'est attaqué au projet du nouveau stade. Dans les tuyaux depuis un bon moment, celui-ci devrait être entamé très prochainement. Le club l'a assuré lundi soir, se félicitant que tout soit enfin réuni pour que la vétuste enceinte de Saint-Symphorien fasse enfin peau neuve.

La livraison définitive prévue en 2021

"Une autre cathédrale va être érigée à Metz", a lâché avec enthousiasme Patrick Weiten, le président du Conseil départemental. Bernard Serin, le président du club, était aussi très excité et aussi soucieux de dévoiler les efforts faits dans l'optique de cette métamorphose : "Le budget du projet initial a doublé de 30 à 60 millions et il le fallait pour finir le stade et ne plus revenir sur le sujet (…) Cela m'a l'air tellement enthousiasmant d'un point de vue architectural et utilitaire. Il y aura une vie tous les jours dans ce stade. Il sera multifonctionnel avec un espace de coworking, des espaces de séminaires, de réunions, des bureaux, des boutiques, des restaurants."

À l'issue de cette rénovation, et à la suite d'une livraison qui se fera en deux temps (en aout 2020 puis en aout 2021), Saint-Symphorien aura une nouvelle tribune, ainsi que deux virages pour couvrir les angles. Il y aura une harmonisation architecturale sur l'ensemble du stade, le tout avec une capacité d'accueil augmentée à 30 000 places. "Nous pourrons alors prévoir des recettes financières supplémentaires", espère Bernard Serin, qui table à moyen terme sur "50 millions d'euros de budget, ce qui permettrait au club d'assurer sa pérennité en Ligue 1."

En somme, les grands moyens sont employés pour que le club lorrain passe dans une autre dimension et ne souffre plus de la comparaison avec les autres grandes écuries de l'Hexagone. À noter, et il est important de le préciser, que le FC Metz financera les trois quarts du projet. Le reste sera à la charge des collectivités.

À lire aussi - Metz de retour en Ligue 1, Bernard Serin lève le voile sur l'effectif

Jena-Luc Bohl, le président du Metz-Métropole, a d'ailleurs exprimé sa satisfaction de voir le meilleur représentant de sa ville grandir et bénéficier enfin d'un fief moderne et digne de ce nom : " Pour nous, c’est une grande joie. On va apporter au développement et à l’image du FC Metz. Le club est très important pour la ville. C’est une couleur grenat qui est reconnue partout dans le monde. Nous sommes dans une véritable démarche commune. Le site de Frescaty a été racheté en 2015 par Metz-Métropole, nous avons essayé d’en faire une opportunité et une optique de développement fort pour notre territoire. Cela fait plusieurs années que nous discutons avec Bernard Serin sur la possibilité de consacrer un espace dédié au centre d’entraînement. Nous sommes contents de pouvoir accompagner le FC Metz et leur permettre d’avoir des infrastructures de premier plan. Ce complexe pourra répondre au meilleur standard actuel dans une situation exceptionnelle à quelques kilomètres seulement de Saint-Symphorien. Ce projet s’intègre parfaitement dans la démarche loisirs et sports voulue sur le plateau de Frescaty. On souhaite que ce projet puisse se mettre en place dans les meilleures conditions et permettre au FC Metz de poursuivre son développement et de porter les espoirs de tout un territoire. Je suis très heureux de signer ce projet de partenariat !"

La tribune sud déjà détruite

Enfin, et ce n'est certainement pas une coïncidence, le jour même où les responsables des Grenats ont étalé leurs intentions pour le futur, la tribune sud de l'actuel stade a été démolie. C'était la plus vieille de l'enceinte et elle abritait les vestiaires, la tribune présidentielle et la tribune de presse. Pour les supporters, la scène était sûrement un crève-cœur, mais ils vont bientôt pouvoir se consoler.