News Résultats en direct
Ligue 1

L’AS Monaco prévoit de sanctionner Gelson Martins

23:46 UTC+1 03/02/2020
Gelson Martins AS Monaco
Le club princier envisage de sanctionner son milieu portugais Gelson Martins, auteur d'un geste impardonnable sur l'arbitre Mr Lesage.

Auteur d’une (double) bousculade sur l’arbitre, samedi dernier lors du match contre Nîmes (1-3), Gelson Martins risque d’être puni par la commission de discipline de la Ligue. Mais pas seulement. Son club de Monaco envisage aussi de lui faire remonter les bretelles.

Gelson Martins risque une lourde suspension

Oleg Petrov, le vice-président de Monaco, a fait savoir ce lundi qu’une sanction interne devait être prononcée à l’endroit de l’international lusitanien.  « Son attitude n'est pas acceptable, ni pardonnable, a-t-il reconnu. Il sera fortement sanctionné. Et de mon côté, je vais m'assurer qu'une attitude comme cela ne se reproduise plus. »

Gelson Martins a présenté ses excuses

Tout en promettant que les mesures nécessaires seront prises à l’encontre du fautif, le dirigeant russe a souligné que le joueur a fait amende honorable et qu’il regrette amèrement ce qui s’est passé. « Il s'est excusé auprès de l'arbitre personnellement dès la fin de la rencontre et à travers les réseaux sociaux. Lorsque je lui ai parlé, j'ai vu qu'il ressentait vraiment qu'il avait commis une erreur. Il n'est pas une personne violente. Cela a donc été une surprise. Il m'a dit avoir vécu une semaine très compliquée. Cela ne peut pas expliquer son geste et pardonner son geste, mais peut aider à le comprendre en partie. »

Faute avouée à moitié pardonnée ? Pas cette fois-ci. Gelson Martins encourt une suspension de huit rencontres minimum. Le syndicat des arbitres est d’ailleurs monté au créneau ces derniers jours pour condamner son geste, et aussi appeler à une sévérité extrême de la part des hautes instances françaises. « Le geste de ce joueur est honteux, intolérable, insupportable, indéfendable, inadmissible et n'a pas lieu d'être sur un terrain de football », avait notamment clamé la confrérie des arbitres.