La stat effroyable de Kylian Mbappé lors de Turquie - France

Commentaires()
Getty
Kylian Mbappé est passé à côté de son match en Turquie. Et il y a un chiffre qui illustre particulièrement cette performance manquée.

Kylian Mbappé ne gardera pas un très bon souvenir de son tout premier voyage en Turquie. Et c'est un doux euphémisme que de le relever. Lors de la défaite des Bleus face à la sélection de Senol Gunes (0-2), samedi soir en éliminatoires de l'Euro, l'attaquant du PSG a signé une prestation calamiteuse. Peut-être même la pire qu'il ait produite depuis ses débuts internationaux en 2017.

Aligné sur le côté droit de l'attaque après l'interlude dans l'axe lors du match amical contre la Bolivie, le natif de Bondy n'a pratiquement rien réussi de bon tout au long de la partie. Pis, il a été à la ramasse sur le plan technique, perdant un nombre incalculable de ballons. Les Bleus ne pouvaient donc compter sur lui pour redresser la barre. Il n'est pas étonnant aussi qu'en ces circonstances, ces derniers ont achevé le match sans le moindre tir cadré réussi. Ce qui ne leur était plus arrivé depuis plus de dix ans.

L'article continue ci-dessous

Maintenu sur le terrain jusqu'au bout par Didier Deschamps en dépit de sa piteuse partition, le meilleur buteur de la Ligue 1 a perdu pas moins de 22 ballons. Un chiffre ahurissant. En 32 sélections, il n'a jamais connu un tel déchet. Même si ce n'était qu'un match, cela fait incontestablement tache de la part d'un joueur de cette qualité et qui aspire à devenir Ballon d'Or.

Son attitude pose question

Chacun ira de son analyse concernant les raisons de ce flop. L'excuse de la fatigue après une longue saison sera bien sûr recevable, de la même manière qu'elle le sera pour l'ensemble de ses coéquipiers. Cela étant, pour Mbappé, il ne serait pas incongru de s'interroger aussi s'il a les idées claires en ce moment et s'il est pleinement concentré sur son football. Le carton rouge pris en finale de la Coupe de France, puis sa sortie controversée lors de la cérémonie du Trophée des Champions suggèrent que ce n'est pas le cas.

Par ailleurs, et vu l'attitude et le langage corporel affichés, il est aussi pertinent de se demander si ce match manqué n'est pas un message envoyé à son sélectionneur. Inconsciemment, l'ancien Monégasque a peut-être mis fin au débat concernant sa position préférentielle. En club comme en sélection, il se sent plus à l'aise dans l'axe plutôt que sur le flanc. Et en terre turque, il l'a très bien démontré à travers une preuve par l'absurde.

Fermer