News Résultats en direct
PSG

La saison du PSG, Mbappé, Tuchel, Icardi... Leonardo brise le silence

00:47 UTC+1 07/11/2019
Leonardo PSG
Après le succès du PSG contre Bruges (1-0), Leonardo a longuement balayé l'actualité du club, évoquant notamment les dossiers Mbappé et Tuchel.

Le PSG a rempli son contrat en signant un court mais précieux succès ce mercredi, au Parc des Princes, contre Bruges (1-0). Une victoire qui permet au club de la capitale de composter son ticket pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Après la rencontre, Leonardo s'est arrêté aux micros pour balayer tous les sujets brûlants du moment. Le directeur sportif avait quelques messages à faire passer.

Le PSG a déjà concédé 3 défaites cette saison en Ligue 1, êtes-vous toujours séduit ?

Leonardo : Le bilan est positif. On est premiers en championnat avec 7 points d'avance. On a gagné 4 matches en Ligue des champions et il reste 2 matches. On est la seule équipe dans ce cas avec le Bayern, et on n'a même pas encaissé un but. Alors si on parle de chiffres, la situation générale est très positive. Après je suis d'accord, il y a beaucoup de choses à améliorer, on le savait. Il y a eu des grands matches et d'autres où on a eu des difficultés. C'était prévu que ce soit une saison difficile, c'est même mieux que ce qu'on avait prévu. Si on parle de bilan concret, il est très bon. Si on parle de performances, c'est normal. Doucement, on s'améliore.

"Le PSG et Mbappé doivent être respectés"

Zinédine Zidane a parlé de Kylian Mbappé récemment...

Oui, et ça m'agace un petit peu. Je pense que ce n'est pas le moment de parler d'un joueur de notre équipe, pendant la saison. Ce n'est pas la première fois. C'est le moment d'arrêter. J'ai beaucoup de respect pour Zidane mais ce n'est pas le moment de toucher un joueur qui est parmi les meilleurs du monde, qui est fantastique, incroyable. On est très content de l'avoir dans l'effectif. Il a 2 ans et demi de contrat avec nous donc on ne doit pas parler de ça. C'est le moment de faire une pause.

PSG-Bruges (1-0) : Mbappé n'avait pas le même génie qu'à l'aller

Est-ce un manque de respect ?

Il se passe beaucoup de choses. On ne peut pas dire que les gens ne parlent pas, que ce soit les agents, les clubs, même les joueurs ou les entraîneurs, c'est normal que ça arrive. Mais je pense qu'aujourd'hui c'est devenu quelque chose de publique. Si on commence à parler, on peut parler nous aussi et ça devient un peu le bazar. Je pense qu'il est préférable que chacun garde sa position par respect pour le club.

On imagine que avez vu les propos de Michel Platini sur le PSG et Kylian Mbappé.

J'ai vu, et ce n'est pas la première fois. Il avait dit la même chose, à peu près, en 2011, quand les Qataris sont arrivés ici, que Nasser était le président, que j'étais le directeur sportif et que Carlo Ancelotti était l'entraîneur. Je ne veux même pas parler de racisme parce qu'on laisse ça de côté, mais on peut parler de jalousie. Même ses mots par rapport à Mbappé, ça ressemble à de la jalousie. Il a dit que Kylian Mbappé va trop vite, ou qu'il a quelque chose qui ne marche pas. Honnêtement, je ne vois pas, parce que c'est l'un des meilleurs joueurs du monde et il sera sûrement le meilleur au monde. Mais on connait le proverbe français : il faut mieux faire envie que pitié.

"On n'a jamais demandé à changer d'entraîneur"

Pensez-vous que les gens envient le PSG ?

Non, non, je parle de ces cas-là. Parce que le PSG et Mbappé doivent être respectés pour tout ce qu'ils font.

Thomas Tuchel a-t-il toujours votre confiance ?

Il n'a jamais demandé à partir, on ne lui a jamais demandé de partir, on n'a jamais demandé à changer d'entraîneur. Alors il n'y a rien ! C'est fini, point. Les gens parlent, on connait un peu le jeu, ça fait longtemps qu'on est dans le football. Il est là, il est présent, on a beaucoup de choses à faire encore. On avance.

"Pas le moment de parler de l'avenir d'Icardi"

Quel est votre regard sur les performances d'Icardi ?

Vous parlez d'Icardi, il est très efficace, mais il y a la saison que fait Di Maria. Il est incroyable, au niveau des passes décisives et des buts. Neymar, quand il a joué, a décidé du sort des matches. Et Mbappé, qui assure toujours le spectacle. Il y a Sarabia, qui était bien. Cavani a marqué, puis il s'est blessé. Il revient. Et la concurrence qu'il y a, c'était fait exprès. On l'a cherchée, et c'est bien pour tout le monde.

Icardi vous a-t-il déjà convaincu de lever l'option d'achat à la fin de la saison ?

Non, il peut encore marquer beaucoup de buts (rires). C'est pas le moment d'en parler. Et c'est la même chose pour les prolongatons de Cavani et de Thiago Silva. Mais c'est clair entre tout le monde. Il sait ce qui se passe. On en a parlé. Mais des joueurs comme ça doivent bien finir dans le club. Ou alors bien continuer. Ils ont beaucoup fait pour l'histoire du PSG. On est d'accord pour avancer, et décider au bon moment et tranquillement. Les joueurs le méritent.

Et c'est quand le bon moment ?

Il va arriver. Des deux côtés, hein... Il y a des choses à faire, des choses à calculer. Ce n'est parce qu'ils ont fait des choses qu'on donne une année, mais parce qu'ils sont contents et qu'on doit avancer au même niveau. Il y a beaucoup de choses à faire.

"Prolonger Mbappé ? Oui, c'est une possibilité"

Pour revenir à Kylian Mbappé, il n'a jamais caché qu'il voulait jouer au Real Madrid et que c'était un rêve. Ne craignez-vous pas qu'il lui arrive la même chose qu'à Neymar l'été dernier ?

Honnêtement, je n'ai pas vu cette interview où il disait que c'était un rêve. Ni lu, ni entendu, et je n'ai jamais parlé avec lui de ça. Peut-être qu'il l'a dit un jour et c'est devenu une télénovela mexicaine et qu'on continue comme ça. Je pense qu'il est très intelligent. Il a un contrat avec nous, il a déjà fait beaucoup de choses. Et il y a des choses à faire encore. Et je ne pense pas que ça soit le débat du jour. C'est pour ça que je ne comprends pas et je demande, même à vous, d'arrêter. Car on ne peut pas répondre à chaque fois la même chose. Il y a des choses concrètes : son contrat, je pense qu'il est content. C'est un joueur fabuleux. Et je pense qu'il y a là un peu de jalousie.

Est-ce qu'une prolongation est à l'étude pour Mbappé ?

Bien sûr que c'est une possibilité. Il a 20 ans, le PSG a beaucoup d'ambition pour le futur et lui est une partie centrale de tout ça.

Thiago Silva a envie de continuer, quelle est votre position sur son cas ?

Il sait et tout le monde le sait, un an c'est une éternité dans le foot. Surtout dans une équipe comme le PSG. Beaucoup de choses se passent. Rien que depuis l'année dernière, beaucoup de choses ont changé. Tout peut arriver, et on doit bien faire les choses. Tous ensemble. Il ne faut pas rater la décision, ou la regretter après. Les discussions, ce n'est pas un problème. S'ils vont où ils doivent aller ou qu'ils resignent pour cinq ans, ce sera la même chose. Honnêtement, je pense que ce n'est pas un problème.

Un mot sur Neymar qui a repris l'entraînement. Dans quel état d'esprit est-il ?

Il devait partir ? Je ne savais même pas (rires). C'est déjà fini. Ça fait longtemps et on ne s'en souvient même plus. Il a depuis marqué trois buts et nous a donné neuf points. Aujourd'hui, on a Mbappé et Neymar, et si on regarde dans le monde où trouve-t-on des joueurs meilleurs que ceux-là ? En plus, on en a 4, 5. On doit être contents. On a des joueurs formidables.

Propos recueillis par Benjamin Quarez, au Parc des Princes.