Guingamp-Marseille 1-3, l'OM enchaine sans convaincre

Commentaires()
Getty
Sur le terrain du 19e classement, l'OM a signé ce samedi une précieuse victoire bien que flatteuse au vu de la physionomie du match.

33e journée de Ligue 1
Guingamp-Marseille : 1-3
Buts :
N'Gbakoto (56e); Luiz Gustavo (4e), Ocampos (40e), Germain (90e)

Les matches de l'OM se suivent et se ressemblent en ce moment. Après le succès difficile contre Nimes la semaine dernière (2-1), la formation phocéenne a remis ça ce samedi lors d'un déplacement à Guingamp. Face à l'avant-dernier du classement, Dimitri Payet et ses coéquipiers ont bien débuté, inscrivant même deux buts, mais ils se sont compliqués la tâche par la suite, tremblant ainsi jusqu'au bout pour les trois points de la victoire.

Déjà buteur contre les Crocos, Luiz Gustavo s'est encore illustré en phase de finition, donnant l'avantage aux siens dès la 4e minute. Après une double occasion manquée de Payet (21e), ce fut ensuite au tour de Lucas Ocampos de faire la différence. Juste avant la pause, l'ailier argentin a fait la différence en reprenant d'une jolie tête décroisée un centre parfait de Florian Thauvin. En un geste, ce dernier s'est fait alors pardonner pour sa première période plus que moribonde.

Au retour des vestiaires, le rendement de l'international tricolore ne s'est pas amélioré. Et, sa médiocrité s'est révélée être contagieuse puisque c'est toute l'équipe olympienne qui s'est curieusement arrêtée de jouer. Alors qu'ils avaient le match en mains, les visiteurs ont levé le pied, et il n'en fallait pas plus à leurs adversaires pour se rebiffer et commencer à multiplier les assauts vers les buts gardés par Steve Mandanda.

L'article continue ci-dessous

Mandanda et la chance se sont opposés à l'EAG

Le dernier rempart olympien s'est fait battre à la 56e sur une reprise de près de Yeni N'Gbakoto. Mais sans lui, il y a fort à parier que l'issue de la partie aurait été différente. Vigilant, il s'était interposé dans un face à face avec Nolan Roux (30e), puis devant Marcus Thuram (38e) et enfin contre N'Gbakoto (47e), juste avant que ce dernier ne parvienne à le tromper.

Pour s'en sortir, l'OM a donc pu compter sur son portier. Et, les Olympiens ont aussi pu bénéficier du facteur chance. Comme lorsque, à la 63e minute, la frappe de Thuram est venu frapper la transversale avant d'échouer sur la ligne. La Goal Line Technology a confirmé que le cuir n'était pas entré complètement. Il y a eu cette frayeur et aussi une autre à la 75e quand Alexandre Mendy a manqué le cadre dans une position très avantageuse.

Les Provençaux étaient au bord de la rupture. Mais ils n'ont pas craqué et en fin de partie ils ont même réussi à se mettre à l'abri grâce à une belle inspiration de Valère Germain, buteur sur une puissante volée à l'entrée de la surface (92e). Avec beaucoup de peine, Marseille a donc réussi à assurer la victoire. Sa 16e de la saison et qui aussi celle qui lui permet de rester au contact de l'OL (3e) et de dépasser temporairement l'ASSE (5e). Rudi Garcia et ses hommes peuvent être soulagés, voire même satisfaits, même s'ils savent qu'en terme de rendement ils peuvent toujours infiniment mieux faire.

Fermer