Guardiola explique comment il a reconstruit Manchester City

Pep Guardiola Manchester City 2020-21
Getty
Le leader de Premier League se traînait en milieu de tableau avant une série record toujours en cours pour remettre sa saison sur les bons rails.

Pep Guardiola a déclaré qu'il avait abandonné le style de jeu de Manchester City et était revenu aux fondamentaux avant que son équipe n'entame sa série record de 15 victoires.

Après un décevant match nul 1-1 à domicile contre West Brom, menacé de relégation, en décembre dernier, City pointait à cinq points de son adversaire de samedi, Tottenham, en tête de la Premier League. Guardiola a déclaré qu'il n'était pas satisfait de la performance de son équipe après avoir remporté seulement cinq de ses douze premiers matches.

Le Catalan a organisé une réunion avec ses assistants Juanma Lillo, Manel Estiarte et Rodolfo Borrell et le directeur sportif Txiki Begiristain pour discuter de leurs problèmes.

Le patron des Skyblues a déclaré qu'il devait ramener son équipe à la philosophie du football qui a fait ses preuves pendant une grande partie de ses quatre ans et demi à la tête de l'Etihad.

Il a également révélé que le capitaine Fernandinho avait rallié le vestiaire après un début de saison décevant, le Brésilien ayant dit à ses coéquipiers que leur niveau n'était pas suffisant.

"Nous aurions pu gagner [contre West Brom] avec deux occasions incroyables à la fin mais après ce match, j'ai senti que ce n'était pas l'équipe que je pouvais reconnaître, a déclaré Guardiola avant le choc de samedi contre Tottenham. Je n'ai pas aimé ce que j'ai regardé, je n'ai pas aimé ce que j'ai vu. 

"Nous avons parlé avec Juanma, Rodo, Manel et Txiki et nous avons dit : 'OK, nous devons revenir à notre premier principe', et nous avons dû reconstruire l'équipe à partir de là. Ce que nous sommes en tant qu'équipe, comment nous avons eu du succès dans le passé.

"Nous devions revenir à notre jeu, déplacer le ballon plus rapidement, faire plus de passes, rester en position, courir moins avec le ballon, le faire ensemble. Nous n'avons pas de joueur spécifique pour gagner des matchs, nous devons le faire ensemble.

"Mais c'était surtout l'engagement des joueurs. Ils ont parlé, ils ont pensé, 'OK, nous devons en faire plus' et ils l'ont fait. Après cela, nous ne nous sommes pas trop pressés. Nous avons juste dit de gagner le prochain match, de ne pas penser que nous sommes en mesure de gagner la Premier League ou autre, nous ne sommes pas assez bons pour rivaliser en ce moment. Gagner le prochain match avec nos principes, et voyez ce qui s'est passé.

"Tout le monde a perdu des points et nous non. Ce que nous voulons faire, c'est continuer à appliquer ces principes aussi longtemps que possible. Une défaite arrive. Elle va venir. C'est exceptionnel, parce que cela n'a jamais été fait depuis que le football anglais a commencé.

"Nous sommes revenus à ce que j'ai dit dès le premier jour quand je suis arrivé ici. Nous devons faire ceci, cela, cela. Les résultats et les qualités des joueurs ont fait le reste."

L'article continue ci-dessous

Samedi, City se dirige vers le choc avec cinq points d'avance en tête de la Premier League, après avoir joué un match de moins que le reste du top six, et reste en lice pour les coupes nationales et la Ligue des champions.

Depuis ce match nul avec West Brom, City a remporté 15 matches consécutifs, ce qui constitue un nouveau record pour un club anglais en Premier League.

L'équipe de Guardiola a également remporté ses dix derniers matches de championnat, le penalty de Mohammed Salah lors de la victoire 4-1 de la semaine dernière contre les champions de Liverpool étant le deuxième but encaissé pendant cette période.

Fermer