Gambardella - Bafodé Diakité (Toulouse) : "Gagner ce trophée, ce serait la cerise sur le gâteau"

Commentaires()
Getty
Le jeune défenseur de Toulouse Bafodé Diakité, qui a démarré en Ligue 1 cette saison, se confie à Goal avant la finale de Gambardella samedi (17h15).

Exclu Goal.com - Il sera l'une des pièces maîtresses de la jeune garde toulousaine ce samedi (17h15) face à l'AS Saint-Etienne en finale de la Coupe Gambardella. Apparu à huit reprises en Ligue 1 cette saison, le défenseur Bafodé Diakité (18 ans) s'est confié à Goal avant le grand rendez-vous au Stade de France.

Dans quel état d'esprit abordez-vous cette finale ?

Bafodé Diakité : Je ne peux l'aborder que d'une seule manière. On veut la gagner ! On a mis tout en œuvre pour faire le travail et je peux le dire... On est prêts !

Sur le papier, la rencontre s'annonce particulièrement ouverte. Y'a-t-il un favori selon vous ?

Je ne pense pas. Pour moi, si les deux équipes ont réussi à atteindre la finale, c'est parce qu'elles ont un niveau de jeu élevé. On ne peut pas dire qu'il y a un favori. C'est une confrontation et les deux équipes feront ce qu'elles ont à faire. Comme je l'ai dit à certaines personnes, la Gambardella est un titre qu'on a rarement la chance de gagner et on va tout faire pour.

Prenez-vous ce match comme une revanche de la finale U17 perdue la saison dernière face au Stade Rennais (0-2) ?

C'est tout à fait ça. Les joueurs qui étaient présents en finale l'année dernière ne peuvent qu'espérer être dans un meilleur état d'esprit encore. On ne peut pas perdre deux finales d'affilée. Je ne dis pas que c'est impossible, mais on ne peut pas se le permettre. On veut gagner, c'est tout, et pour ça on veut garder ce qu'il y a eu de bon sur la finale de l'an passé tout en faisant ce qu'il faut pour espérer faire mieux cette fois-ci.

Que faudra-t-il faire justement pour aller au bout ?

Déjà, il faudra mieux rentrer dans le match. L'année dernière, on a encaissé un but dès la troisième minute qui nous a empêché de prendre confiance. Si on aborde le match de la bonne manière, on pourra se lâcher un peu plus au fil de la rencontre en espérant marquer ce but si important.

L'article continue ci-dessous

Bafode Diakite Toulouse

La Gambardella révèle souvent de jeunes espoirs comme vous. Quelles seront les qualités de votre équipe sur cette finale ?

Il faudra faire briller le groupe. C'est ça qui prime chez nous. Et après, s'il y a une bonne performance du groupe, il y aura peut-être certaines individualités qui sortiront du collectif. Mais on va d'abord se concentrer sur ce que nous devons faire ensemble.

Vous êtes né à Toulouse, c'est votre ville, dans un club où vous jouez depuis l'âge de 12 ans. Cela représenterait quoi de soulever le trophée samedi au Stade de France ?

Ça récompenserait mon travail et la confiance que le club a mis en moi. Certains joueurs ne restent que deux ou trois ans dans un club. Moi, j'ai eu la chance de signer mon contrat pro ici. J'ai l'occasion de leur montrer qu'ils ont eu raison et que je peux leur rapporter un trophée prestigieux.

Cela viendrait aussi couronner une belle saison marquée par vos débuts en Ligue 1 (8 matches disputés dont 6 en tant que titulaire).

En effet, c'est ma première saison dans l'élite. Je ne risque pas de l'oublier et si on venait à soulever ce trophée, ce serait la cerise sur le gâteau.

Vous pouvez jouer dans l'axe comme à droite de la défense. Avez-vous une préférence ?

Depuis tout petit, je joue central, donc c'est ma préférence. Mais comme je l'ai toujours dit, si je dois jouer à droite, je jouerais à droite. Ce n'est pas un problème.

C'est toujours difficile de parler de ses coéquipiers, mais selon vous quels seront les prochains jeunes du TFC à démarrer en Ligue 1 ?

J'ai envie de citer tout le monde. Certains se montreront plus tôt que d'autres, mais pour moi ils ont tous les qualités pour jouer au haut niveau.

Propos recueillis par Benjamin Quarez

Fermer