Euro Espoirs - Bleuets : Paul Bernardoni, dernier rempart au rendez-vous

Commentaires()
Getty
Gardien de la meilleure défense de l'Euro Espoirs, Paul Bernardoni (22 ans) répond parfaitement aux attentes depuis le début de la compétition.

Si les Bleuets peinent à faire le jeu depuis le début de l'Euro, malgré la qualification pour les demi-finales, le gardien Paul Bernardoni se montre impérial. Avec un seul but encaissé, face à l'Angleterre (victoire sur le fil 2-1), le portier de la sélection tricolore n'est autre que le dernier rempart de la meilleure défense du Championnat d'Europe jusqu'ici. Une belle performance quand on sait que la France est la seule équipe à avoir encaissé moins de trois buts durant la phase de poules.

Le gardien tricolore a certes eu un peu de réussite, comme lorsqu'il a été sauvé par son poteau face à la Croatie (1-0), mais il a surtout montré beaucoup d'assurance pour permettre à son équipe de rester solide avec la charnière Upamecano-Konaté devant lui.

Pour preuve, sa sortie dans les pieds de  l'attaquant roumain George Puscas lundi soir. Un arrêt déterminant pour la qualification, d'autant que le score était de 0-0 à un peu plus de 20 minutes du terme et qu'un but aurait alors éliminé provisoirement la jeune garde française.

Vers un retour à Nîmes après l'Euro

Paul Bernardoni doit pourtant combiner avec une actualité mouvementée. Critiqué juste avant le début de l'Euro pour avoir commis deux erreurs évitables lors d'un match  amical en Autriche (défaite 3-1), l'ancien Clermontois anime aussi les sujets sur son avenir en club. Ce qui n'est pas un problème, selon lui. "J'ai la chance d'avoir l'Euro comme objectif. Je laisse mes conseillers travailler", nous disait-il avant le coup d'envoi de l'Euro Espoirs.

L'article continue ci-dessous

Paul Bernardoni France U21

Tout a d'ailleurs été fait, selon nos informations, pour qu'il soit pleinement libéré à l'Euro. Paul Bernardoni a pu rencontrer les dirigeants bordelais avant le début de la compétition. Des détails restent à régler pour la suite, mais on devrait se diriger vers une prolongation de contrat de deux ans à Bordeaux et un nouveau prêt à Nîmes, qui est la priorité du joueur malgré les intérêts de nombreux clubs à son égard. Le deal serait en bonne voie.

C'est donc l'esprit tranquille, avec le plein de confiance également, que Paul Bernardoni devrait se diriger vers la demi-finale contre l'Espagne ce jeudi (21h). Un gros morceau pour les Bleuets qui ont rempli une première part du contrat en se qualifiant pour les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo.

Fermer