Deschamps : "Benzema ? Je ne l'oublierai jamais"

Commentaires (0)
Benzema & Deschamps
Getty
Le sélectionneur de l'équipe de France a évoqué une nouvelle fois les déclarations de Karim Benzema après sa mise à l'écart de la sélection.

Ce n'est désormais plus un secret : tant que Didier Deschamps sera sélectionneur de l'équipe de France, Karim Benzema n'effectuera pas son grand retour en Bleus, lui qui n'a plus été appelé depuis 2015.

Mis à l'écart dans la foulée de l'affaire de la sextape, l'attaquant du Real Madrid s'en était pris au sélectionneur, l'accusant d'avoir cédé à une partie raciste de la France au moment de faire ses choix. Une sortie choc que l'intéressé ne lui a jamais pardonné.

Interrogé une nouvelle fois sur cet épisode par RTL, le double champion du monde comme joueur puis sélectionneur n'a pas caché avoir été marqué. "C’est une trace. Même si avec le temps ça s’apaise un peu, je ne peux pas oublier", a-t-il affirmé.

"Ce n’est pas lié qu’à Karim Benzema. Il y a des déclarations d’autres personnes aussi qui ont amené à ce fait violent et qui touche à ma famille. Quand ça me concerne sur mes choix de sélectionneur, la tactique, l’aspect technique, ça a lieu d’être et ça n’a pas d’importance.

L'article continue ci-dessous

"Là, ça franchit la ligne blanche. Ça touche mon nom, ma famille. Pour moi, c’est inacceptable. Tenir certains propos, ça amène forcément à une agressivité verbale ou physique. J’en subis les conséquences. On ne peut pas oublier. Je ne peux pas oublier. Je n’oublierai jamais."

Parmi les autres personnes citées par le sélectionneur, Eric Cantona l'avait fortement critiqué dans la foulée : "Une chose est sûre, Benzema, et Hatem Ben Arfa, ce sont les deux meilleurs joueurs en France et ils ne joueront pas à l'Euro. Ce qui est certain également, c'est que leurs origines sont nord-africaines. Donc oui, le débat est ouvert", avait lancé l'ancienne idole de Manchester United au Guardian. Ce qui lui avait valu une plainte de Deschamps, finalement déclarée nulle par le tribunal correctionnel de Paris.

C'est donc une nouvelle fois sans Karim Benzema que l'équipe de France tentera de briller l'été prochain à l'Euro, quatre ans après la finale perdue face au Portugal et deux ans après la victoire lors de la Coupe du Monde en Russie. C'était déjà sans le meilleur buteur actuel du Real Madrid.

Fermer