Avant OM-Lille - Florian Thauvin vs Nicolas Pépé, le duel

Commentaires()
Meilleurs atouts offensifs de leurs formations, Florian Thauvin et Nicolas Pépé en sont aussi les symboles depuis plus d'un an.

Cette semaine, à Marseille, Mario Balotelli a débarqué avec son bonnet vissé sur la crête pour mettre un point final à un feuilleton pesant. Parce que c'est Marseille, et parce que c'est lui, il sera attendu au tournant, forcément. Ankylosé ou pas. C'est l'histoire de sa carrière. Mais avant de devenir le grantatakan de demain, celui d'aujourd'hui reste Florian Thauvin, dont la saison contrastée n'éclipse pas un rôle majeur à l'OM, où ses buts pèsent très lourd. Vendredi, en face de lui se dressera Nicolas Pépé, l'attaquant de Lille, qui traverse la plus belle période de sa carrière. Tout porte à croire que l'un de ces deux facteurs x résoudra l'équation du match.  

Leur rôle

C'est dans le rôle qu'on leur attribue que le Marseillais et le Lillois se rejoignent le plus, déjà parce qu'ils évoluent dans la même aire du terrain, côté droit, dans une logique d'ailier en faux pied. En peaufinant leurs affinités et les circuits dans lesquels ils s'inscrivent, les deux gauchers se sont fabriqués une zone de confort pour optimiser leurs qualités. Ce qui diffère, ce sont leurs déplacements. Une question d'animation. L'expression collective très directe du LOSC sublime l'explosivité de Nicolas Pépé, là où Florian Thauvin favorise des courses plus latérales dans une équipe qui tient davantage le ballon - de façon stérile, parfois - contre des blocs qui l'attendent. Et puis cette différence dans leurs déplacements résulte aussi de leurs propres qualités.

Schéma Thauvin Guingamp    Schéma Pépé Caen

Ballons touchés par Florian Thauvin et Nicolas Pépé lors de deux matches références pour les deux joueurs - contre Guingamp (4-0) pour le Marseillais en bleu, et contre Caen (1-3) pour le Lillois en rouge.

Leur style

À l'heure actuelle, l'atout majeur de Florian Thauvin est son aptitude à trouver rapidement un angle de frappe pour armer ses tirs précis après une course en diagonale. À l'image d'un Arjen Robben (à son échelle), l'attaquant de l'OM a fignolé une action précise pour en faire une signature. Forcément toujours plus prévisible (c'est le revers de la médaille), la spéciale de Thauvin continue à surprendre cette saison parce que sa réussite découle de sa réalisation - de lui, donc, plus que des défenseurs qui tentent de la contrecarrer. Nicolas Pépé a un jeu moins stéréotypé. Le meilleur buteur du LOSC débloque des situations par ses changements de rythme soudains. C'est un joueur d'actions dont la modernité et le mode opératoire rappellent un peu Kylian Mbappé. Dans les petits espaces, ses démarrages et ses enchaînements de dribbles font des étincelles. Il donne également un sens à la philosophie de contre de son équipe grâce à ses courses (et ses appels) sur de plus longues distances.

L'article continue ci-dessous

Derrière des styles bien distincts, Thauvin et Pépé présentent néanmoins une similitude claire : leur flair dans la surface. Ces deux-là allient instinct de buteur (sur un ballon qui traine) et clairvoyance dans leurs derniers choix (la passe ou le tir). Deux qualités essentielles pour sortir de leur registre de base et gonfler leurs feuilles de stats.

Leurs chiffres

On pourrait presque affirmer que Nicolas Pépé a pris la place de Florian Thauvin dans le paysage de la Ligue 1 cette saison. Comme le Marseillais l'an passé, le Lillois parvient à se frayer une place pour exister à des altitudes d'ordinaire réservées à la MCN, le trio de rêve du Paris Saint-Germain. Thauvin avait été le 2ème meilleur buteur (derrière Cavani) et le 3ème passeur (derrière Payet et Neymar) de la compétition en 2017-18 ? Pépé lui répond en étant le 3ème meilleur buteur (derrière Mbappé et Cavani) et le meilleur passeur en 2018-19.

LIGUE 1 2017-18

PS Thauvin vs Pépé 2

LIGUE 1 2018-19

PS Thauvin vs Pépé

Bref, en termes de performances pures, Florian Thauvin et Nicolas Pépé réalisent des choses qu'on ne peut pas banaliser depuis un an et demi. L'unique différence réside dans leurs dynamiques respectives, qui collent à la trajectoire de leur club, finalement. Ainsi, après une saison pleine et palpitante, Thauvin se contente aujourd'hui de limiter la casse en allumant la lumière de temps en temps dans un trou noir, à Marseille. C'est exactement ce que Pépé avait fait l'an dernier, à Lille, dans un trou encore plus noir, avant de briller de mille feux cette année... Il n'est tout de même pas donné à tout le monde de devenir le baromètre d'une équipe. Nicolas Pépé et Florian Thauvin l'ont fait. Si proches, si loin.

Fermer