Anderlecht - Samir Nasri explique son choix

Commentaires()
Getty
L’ancien international français de 32 ans, Samir Nasri, a été présenté ce mardi à Anderlecht.

Samir Nasri a signé un contrat portant sur une saison, avec option pour une année supplémentaire, au RSC Anderlecht. Libre de tout contrat après la fin de sa demi-saison manquée suite à des blessures contraignantes du côté des Hammers, l'ancien Marseillais a opté pour la Belgique où il retrouvera un certain Vincent Kompany. Les deux hommes, qui se sont connus à Manchester City, décrochant notamment le titre de champion d'Angleterre ensemble en 2014, entretiennent d'excellentes relations.

OFFICIEL - Samir Nasri rebondit à Anderlecht !

Alors que son nom circulait notamment du côté du Havre, l'ancien international français, bien décidé à retrouver le plaisir du jeu, a confirmé que la présence de Kompany avait été déterminante dans son choix.

L'article continue ci-dessous

"Avec Vincent, cela n’a pas duré longtemps : il m’a appelé, et j’avais envie de rester en Europe, de m’inscrire dans un projet intéressant et différent", a-t-il expliqué lors de sa présentation. "D’un point de vue familial, avec un fils en bas âge, c’était aussi mieux pour moi de rester en Europe plutôt que d’aller chercher un contrat un peu plus lucratif à l’étranger. Devenir papa, ça change pas mal un homme, j’ai acquis de la maturité récemment. L’argent n’est pas ma motivation, c’est plus le projet sportif et le fait de travailler avec un ami à moi et d’être vraiment impliqué dans ce projet qui a été le plus important pour moi".

Nasri a une idée très claire du rôle qu'il souhaite endosser. "Pour la première fois de ma carrière, j’aurai un rôle un peu différent, d’exemple, je devrai apporter mon expérience à un groupe talentueux, mais très jeune. Quand j’ai commencé à Marseille, c’est Fabien Barthez et Bixente Lizarazu qui m’ont pris sous leur aile. Ailleurs, j’ai toujours été très jeune, et jamais le vétéran d’une équipe ! Je veux me servir de l’expérience acquise dans des clubs comme Arsenal ou Manchester City pour encadrer les jeunes et être le relais de Vincent sur le terrain. Après les difficultés que j’ai traversées, cela peut servir d’exemple à la nouvelle génération, je serai là en cas de besoin".

Plus apaisé que jamais, l'ancien Marseillais souhaite oublier le passé. "Comme j’ai eu des problèmes avec la presse française par le passé, c’est ce qui ressort, l’opinion publique et les gens te connaissent à travers l’image qu’on renvoie de toi dans la presse. Mais les gens qui me connaissent, les acteurs du monde du foot, connaissent le vrai Samir. Mais j’ai fait des erreurs, j’ai un caractère bien trempé aussi, et quand je suis en conflit, je ne fais pas semblant. C’est peut-être pour ça que vous avez vu de mauvaises choses à mon sujet sur internet !".

Fermer