Pour Cardiff, le transfert d'Emiliano Sala "n'a jamais existé"

Commentaires()
Getty
Le club gallois conteste l'aboutissement du transfert d'Emiliano Sala et donc son obligation de verser 17 millions d'euros au FC Nantes.

Nouveau rebondissement dans l'affaire du transfert d'Emiliano Sala de Nantes vers le club gallois de Cardiff. Selon Ouest France, les Bluebirds contesteraient la finalisation de la transaction, afin de ne pas être tenus de payer les 17 millions d'euros aux Canaris.

Ils s'appuient pour cela sur une clause présente dans l'accord, qui stipule que si le 22 janvier (le lendemain de l'accident), la Ligue de football professionnelle et la fédération de football des Pays de Galles n’ont pas adressé une notification aux deux clubs pour valider le transfert, celui-ci serait "nul et non avenu". Une notification qui n'arrivera jamais aux deux clubs puisque la veille le buteur argentin et son pilote s'écrasent dans la Manche.

L'article continue ci-dessous

Le transfert "n'a jamais existé" plaide donc un proche des dirigeants de Cardiff, qui espère s'en tirer sans payer les indemnités. Les Bluebirds avaient déjà refusé de payer la première échéance du transfert, prétextant attendre l'avancée de l'enquête. De son côté, Nantes ne compte pas en rester là et a d'ores et déjà saisi la FIFA pour obtenir gain de cause.

Interrogée par L'Equipe il y a quelques jours, la mère de Sala, Mercedes Taffarel, estimait que Cardiff devait payer le transfert. "Le contrat était signé. Je ne sais pas pourquoi ils [Cardiff] ne veulent pas payer. On a vu les images, on a vu des photos. Sa signature était posée sur un papier", a-t-elle pour sa part déclaré.

Toujours selon Ouest France, des négociations entre les deux clubs sont envisageables dans les prochaines semaines afin de trouver un terrain d'entente. Les Bluebirds pourraient payer une compensation.

Fermer