Nike soumet une requête pour le maillot de Frenkie De Jong au Barça

Commentaires()
PROSHOTS
La célèbre marque à la virgule a demandé à ce que la nouvelle recrue du Barça hérite d'un maillot floqué de son prénom, et non de son nom.

Avant même de disputer son premier match sous le maillot blaugrana, Frenkie De Jong fait déjà beaucoup parler lui du côté de Barcelone. En raison du talent qu'il incarne, du prix qu'il a couté aux responsables catalans et aussi du maillot qu'il va devoir porter. Sur ce dernier point, il y aurait même actuellement une grande "réflexion".

L'international néerlandais s'est vu conseiller par son sponsor de jouer avec l'inscription "Frenkie" dans le dos et non "De Jong". Une initiative qui ne semble pas enchanter plus que cela le principal intéressé. "C'est ce que Nike préfère d'un point de vue commercial. Mais je ne sais pas si c'est aussi ce que je veux", a-t-il déclaré dans un entretien accordé à Het Kontakt.

Pour ce qui est du numéro que le prodige batave va porter en Espagne, De Jong a aussi étalé sa préférence. "Jouer avec le 21 ça serait bien, parce que c'est un peu le numéro auquel je suis habitué, a-t-il indiqué. Mais bon, l'effectif pour la saison à venir n'est pas encore connu. Je vais devoir attendre". À noter que le 21 est la propriété cette saison du jeune Carles Alena.

L'article continue ci-dessous

"Rester au Barça pour de bon, comme l'a fait Messi"

De Jong est également revenu brièvement sur les contacts qu'il a eus avec le PSG. "Le PSG était une bonne option, mais Barcelone a toujours été un rêve pour moi. Aujourd'hui, je suis très content du contrat de cinq ans que j'ai signé. SI je réussis, il y a une chance pour que je reste toute ma vie dans ce club. Un peu comme l'a fait Lionel Messi", a-t-il tonné.

Enfin, à ceux qui ont jugé qu'il quitte l'Ajax trop jeune et qu'il va inévitablement se brûler les ailes au sein d'une équipe aussi prestigieuse telle que le Barça, De Jong a également délivré un message : "On verra. Quand je partirai, j'aurai joué environ 75 matchs pour la première équipe. Ce n'est pas 100 ou 200, mais certains partent tôt et d'autres ont besoin d'un peu plus de temps. Il est difficile de dire si c'est trop tôt. Il y a beaucoup de déclarations qui sont faites. Après tout, c’est la première saison que je fais en évoluant à mon vrai poste. L’été dernier, j’ai rejeté de très grands clubs, et en concertation avec l'Ajax. À ce moment-là, oui, j’avais l’impression que c’était trop tôt".

 

Fermer