News Résultats en direct
Ligue 1

Metz-PSG (0-2) - Tuchel, Choupo-Moting et toutes les réactions

23:23 UTC+2 30/08/2019
Thomas Tuchel PSG Nimes Ligue 1 11082019
Retrouvez toutes les réactions en zone mixte après la victoire du Paris Saint-Germain à Metz, ce vendredi (2-0).

Eric Maxim Choupo-Moting (attaquant du PSG, Canal +) : "Il y a eu des choses positives et négatives. Ce n'était pas notre meilleur match, c'est clair, mais ce n'est pas facile de jouer ici à l'extérieur. Il n'y a pas eu beaucoup d'occasions nettes pour les deux équipes, mais au final on marque deux buts (...) Ce n'est pas facile pour un jeune comme Adil (Aouchiche) de faire son premier match. Quand il y a plusieurs changements ce n'est jamais facile. Plus qu'un joker ? Je suis content d'avoir marqué aujourd'hui de la tête. Quand le coach me fait jouer je fais le maximum. Mon genou, c'est un coup".

Thomas Tuchel (entraîneur du PSG, Canal +) : "Journée tranquille avec un match sérieux. Ce n'était pas facile de rester concentrés, il y a beaucoup de choses pour nous déconcentrer, dont le mercato et les blessures. L'équipe a affiché un niveau pour gagner. Ce n'était pas notre meilleur match mais on est resté organisé, sérieux, compact. Alphonse ? Leonardo en parlera. Mais il a une négociation et il a décidé de ne pas jouer et on a respecté cette décision. Je ne parle pas des joueurs d'autres clubs. Neymar ? Vous pouvez parler avec Leonardo après, c'est mieux. Choupo plus qu'un joker ? Non c'est un joker. Et c'est nécessaire pour nous d'avoir un joker de qualité. C'est son job. Pour Kylian et Edi, j'ai toujours un petit espoir. Kylian est jeune, il peut retrouver sa santé un peu plus vite mais ce sera difficile (qu'il soit opérationnel pour le Real). Le tirage ? Difficile. C'est un grand défi. On doit être prêt. Mais dans ma tête c'est après Strasbourg. On ira pas à pas".

Leonardo (directeur sportif du PSG) : "Neymar ? Notre position a toujours été claire. Ils ont toujours su ce qu'on voulait. C'était clair dans tous les sens. La première offre écrite qu'on a eu c'était le 27 août, à 5 jours de la fin du mercato. On était même ouvert à parler pour d'autres joueurs pour faire l'opération, mais on n'a jamais eu d'accord par rapport à ce qu'on voulait. Aujourd'hui, il n'y a pas d'accord. Tout dépend de Barcelone. On est à 3 jours de la fin du mercato. Aujourd'hui, l'accord n'est pas là. On était ouvert mais on est à 3 jours de la fin du mercato. La position de Neymar a toujorus été claire mais la notre l'est aussi. Si une offre qui nous satisfaisait arrivait, il pouvait partir, ce n'est pas le cas. La position a été claire pour tout le monde. Combien on veut ? Tout le monde sait. On n'a pas d'accord. On sait tout, on se parle. Barcelone fait des propositions, c'est nous qui acceptons ou pas. La situation n'est pas encore parfaite. Aujourd'hui il ne se sentait pas bien pour jouer. Il y a une négociation avec Areola oui. On aura peut-être le temps de parler après le mercato, la situation est large dans le sens où il existe un côté financier, structurel dans le mercato qui n'est pas facile pour tout le monde. Je pense que ce sera une saison difficile. Oui, il y a des choses à régler. Oui, il y a des joueurs en fin de contrat. C'est comme ça, ce ne sera pas la saison bling-bling. Ce n'est pas que les ambitions sont à la baisse mais je dis qu'on a des choses à régler. On a eu beaucoup de conversations avec des clubs qui ont aussi des situations à régler. Après, on en parlera tranquillement. Trouver un successeur à Neymar ? Aucun club n'a eu l'argent pour l'acheter, c'est la vérité. On voulait un remplaçant et d'autres joueurs pour compléter, on était ouvert à ça. Neymar c'est un joueur extraordinaire. Je ne le connaissais pas. Avec le temps, j'apprécie sa manière d'être. C'est un bon garçon. Mais c'est normal qu'on veuille avoir la meilleure relation possible avec lui, et aujourd'hui ce n'est pas la relation idéale, on dit la vérité. On était ouvert à son départ seulement si une offre nous satisfaisait, cette offre n'est pas arrivée. Rien n'est prévu d'ici lundi. Dembélé, je pense qu'il a su qu'il devait partir le 27. On n'avait pas d'accord avec Barcelone pour savoir si le joueur devait partir ou non. Si on n'a pas d'accord avec le club, on ne peut pas négocier avec le joueur. Le FC Barcelone est le seul candidat aujourd'hui, oui".

Benjamin Quarez, au Stade Saint-Symphorien.