Pourquoi l'OM est plus vulnérable sans Luiz Gustavo

Commentaires()
Gettyimages
Alors qu'il n'est au club que depuis 3 mois, Luiz Gustavo s'est déjà rendu indispensable à l'OM. À Strasbourg, il risque de manquer à son équipe.

Dimanche soir, c'est en tant que cinquième de la Ligue 1 que l'Olympique de Marseille se rend à Strasbourg pour le compte de la 9e journée du championnat. Une place plus qu'honorable à laquelle personne ne voyait les Phocéens il y a quelques semaines lorsque ces derniers avaient enchainé deux grosses défaites d'affilée. Mais voilà, les hommes de Rudi Garcia ont bien rebondi depuis. Et s'il y a bien un joueur qui symbolise ce regain de forme c'est Luiz Gustavo. De retour de suspension après la déroute contre Rennes (1-3), le Brésilien a prouvé qu'il était bien l'atout maître d'une équipe qui, sans lui, est à court de qualité et d'expérience dans l'entrejeu.

Luiz Gustavo : "Quasi impossible d'arrêter Neymar"

Malgré le carton rouge récolté, Luiz Gustavo reste sur une remarquable prestation lors du derby contre Nice (4-2). Mais, à Marseille, on n'a pas attendu ce match-là pour mesurer à quel point l'international brésilien était précieux pour sa formation. En terre azuréenne, le numéro 19 olympien a fait parler la poudre en marquant un superbe but de l'extérieur de la surface. Et il aurait même pu signer un doublé suite à une tentative dans le même style. Toutefois, plus que la contribution qu'il a eue près des buts adverses, c'est en milieu de terrain, à la perte du ballon des siens ou pour amorcer les attaques, qu'il est apparu comme très performant.

Le match à Monaco, sa seule fausse note

Il est assez aisé de prendre conscience du poids qu'a Luiz Gustavo à Marseille. Avec lui, l'OM n'a perdu qu'un seul match, celui face à Rennes. Certes, l'ancien de Wolfsburg était aussi là quand les Provençaux ont été corrigés par Monaco (6-1), mais c'était un soir ou rien n'a fonctionné. Comme tous ses coéquipiers, il s'était noyé, gêné notamment par le travail de sape de Fabinho, qui ne lui a pas laissé le moindre espace pour s'exprimer. C'était donc l'unique fois où la recrue phare du mercato marseillais avait failli aux attentes en proposant une copie pas conforme à son statut.

Revenu contre Amiens (0-2, 6e journée de Ligue 1), le champion d'Europe 2013 a immédiatement repris son rôle dans l'entrejeu et donné un visage plus solide à l'OM. À ce titre, le changement tactique opéré par Rudi Garcia avec le passage en 4-2-3-1 (au détriment du 4-3-3) a permis à Luiz Gustavo d'être encore plus efficient que lors des premiers matches de championnat. Il s'est senti à l'aise au côté de Franck Zambo Anguissa, dont la générosité et le souci du repli tranchaient avec le manque de garanties défensives offertes par la paire Morgan Sanson-Maxime Lopez.

L'article continue ci-dessous

Plus à l'aise dans le nouveau système de Garcia

Avec le puissant joueur camerounais à ses côtés, Luiz Gustavo a bénéficié soudainement de plus de liberté et d'une latitude pour se projeter fréquemment et être ainsi au départ des principales actions des siens. Auparavant, le manque de complémentarité avec les deux milieux français, ainsi que la fragilité de la défense le desservait puisque cela l'obligeait à descendre encore plus bas sur le terrain. Ce n'était pas sans préjudice sur son apport dans le jeu puisqu'il perdait de la lucidité et du jus au fil des minutes. Et aussi simplement parce qu'il ne pouvait pas être partout sur le terrain.

Garcia a donc compris comment utiliser Luiz Gustavo de la meilleure des manières. C'est à se demander même si les modifications apportées dans le onze de départ n'étaient pas surtout faites pour mettre le Brésilien dans les meilleures conditions. À moins de s'appeler Morgan Sanson ou Maxime Lopez, il serait difficile aujourd'hui d'en vouloir au coach olympien tant le contraste est saisissant entre l'OM qui avait sombré face à Rennes et celui qui se produit depuis, et en particulier à partir du match contre Toulouse à domicile (2-0).

Avec Luiz Gustavo comme milieu relayeur et placé dans les meilleures conditions, l'OM est une équipe très costaude et qui semble armée pour jouer le haut de tableau en Ligue 1. Sans, c'est beaucoup moins certain. Et c'est pour cette raison que le déplacement de ce week-end en Alsace s'accompagne de quelques craintes. L'ancien Bavarois étant (de nouveau) suspendu, il s'agira pour les Phocéens de faire de leur mieux et de limiter la casse en l'absence de celui qui émerge déjà comme leur facteur X. Ce n'est que pour un match et ils pourront ensuite le récupérer. Et le hasard fait bien les choses puisque la rencontre qui suivra sera le Classique contre le PSG.

Fermer