News Résultats en direct
Superligaen

Le carnet du scout, épisode 15 : Robert Skov (Copenhague), la fine gâchette danoise

09:30 UTC+2 06/04/2019
Skov
Chaque semaine, Goal vous propose de découvrir un jeune talent. Statiquement épatant cette saison au Danemark, Robert Skov a tout pour séduire.

Certes, le championnat danois n’est pas le plus réputé en Europe mais on peut constater le nombre colossal de jeunes joueurs qui ont su émerger dans cette Superligaen ces dernières années. Pointe Sisto, Emre Mor et Stanislav Lobotka (Celta Vigo) en sont de parfaits exemples. Du côté de Copenhague, Robert Skov démontre semaine après semaine qu’il est prêt pour le grand saut vers le gratin européen.

Son parcours : l’avènement en 2018-2019

Formé à Silkeborg, il fait ses grands débuts en professionnel à seulement 16 ans et en première division. Cependant son club formateur n’a pas les moyens sur la durée de lutter et Robert Skov va faire l’ascenseur pendant trois saisons avant de se stabiliser en 2016-2017. Au sein du SIF, le droitier va être protégé et va pouvoir grandir dans un cadre serein. Il franchit les étapes au fur et à mesure et c’est à l’hiver 2018 que le départ vers la capitale intervient, après des statistiques honorables (23 réalisations et 20 passes décisives en 106 apparitions).

À Copenhague, Robert Skov va d’abord hériter du statut de remplaçant pendant six mois avec quelques difficultés d’adaptations. Ses premiers pas ne sont pas des plus convaincants et collectivement, son équipe rate le titre raflé par le FC Midtjylland. La saison 2018-2019 va être celle de la révélation pour l’international U21 danois. Dans le jeu, il se montre très efficace dans la grande majorité de ses gestes et devant le but, il devient un redoutable finisseur.

Sa rage de vaincre va s’illustrer lors d’un derby début novembre du côté de Brondby, où il inscrit le but de la victoire dans le temps additionnel (1-0). Une manière idéale pour se faire définitivement adopter par les supporters. Le joueur de 22 ans s’offre même trois triplés en quatre journées, de quoi en faire logiquement le meilleur buteur du championnat à l’issue de la saison régulière. Il est désormais lancé vers le titre à travers les play-offs qui vont départager les six meilleures équipes du Danemark.

En sélection, la trajectoire est tout aussi intéressante. Robert Skov a largement contribué à la qualification du Danemark U21 pour le prochain Euro Espoirs du côté de l’Italie. Avec Jacob Bruun Larsen (Dortmund) et Philip Billing (Huddersfield), il fait partie d’une belle génération prometteuse. L’histoire ne s’arrête pas là puisqu’il a tapé dans l’oeil du sélectionneur des A, Åge Hareide, qui l’a convoqué pour les derniers matches internationaux. S’il n’a pas joué face au Kosovo et la Suisse, lors des éliminatoires de l’Euro 2020, le joueur de Copenhague a mis un pied à l’étrier et c’est bien là l’essentiel.

Ses qualités : un feu follet de plus en plus complet

Doué des deux pieds, Robert Skov est un pur ailier qui reste difficile de mettre dans l’axe, compte tenu de ses qualités. Capable de mordre la ligne tout comme de rentrer dans l’axe, le joueur de  Silkeborg apprécie la liberté offensive que lui laisse son entraîneur à Copenhague. S’il se montre de plus en plus décisif dans le jeu, il excelle également dans l’exercice des coups de pied arrêtés : huit coup francs convertis sur ses 27 tentatives en Superligaen (Opta Jean).

Dans l’apport plus global, le joueur de 22 ans sait se montrer généreux avec ses coéquipiers. Il est à l’origine de 37 occasions créées et sait se montrer altruiste dans les situations nécessaires. Pour ce qui est de la contribution collective et de son dévouement, Skov sait aussi produire les efforts défensifs quand il faut. Son intense activité ne lui fait pas pour autant diminuer sa lucidité avec 85% de passes réussies en championnat, ce qui représente un ratio intéressant pour un défenseur.

Son avenir : un départ attendu

Toutes les planètes sont alignées pour que Robert Skov quitte le Danemark cet été et poursuive sa carrière à l’étranger. Pour l’instant, plusieurs clubs seraient intéressés au rayon des rumeurs avec Tottenham, Bologne, Fenerbahçe, West Ham et Wolverhampton. Les dirigeants du FCK ont laissé entendre qu'ils le laisseraient partir pour dix millions d’euros, ce qui constituerait un nouveau record pour le championnat danois. À ce jour, aucun club de Ligue 1 ne s’est encore positionné. Un simple contretemps ?