Juventus-Real Madrid, cinq duels à la loupe

Commentaires()
PS FR
Si l'opposition entre la Juve et le Real s'annonce très disputée c'est parce que les deux équipes semblent équitablement outillés dans chaque secteur.

Rarement ces dernières années une finale de la Ligue des Champions n'a paru aussi équilibrée comme celle qui se profile ce samedi. Le duel à Cardiff entre la Juventus et le Real Madrid promet à la fois d'être disputé et très alléchant, tant les deux équipes ont séduit durant leur parcours européens cette saison. Chaque camp comptera sur ses forces pour empocher la bataille de Galles et il y en a à foison de chaque côté. Collectivement et individuellement, départager les deux équipes sur le papier est un exercice des plus compliqués.

Buffon : "Le Ballon d'Or est secondaire"

Il y a encore un an, il n'y aurait pas eu photo dans le comparatif entre le Real et la Juventus en raison principalement d'un potentiel offensif limité chez les Piémontais. La donne a depuis changé avec une équipe turinoise qui a enfin obtenu les armes qu'elle espérait en attaque, tout en préservant sa solidité en défense. De quoi mettre à mal une équipe merengue toujours aussi complète ? La réponse est pour bientôt et en attendant, jetons un œil sur les meilleurs atouts que possèdent ces deux belles équipes à chaque position.

Gianluigi Buffon vs Keylor Navas

C'est peut-être l'unique poste où il n'y a pas de débat concernant la question de celui qui est meilleur. Keylor Navas a beau être un portier de qualité, qui a été étincelant lors du dernier Mondial et qui commence à emmagasiner du vécu au plus haut niveau, il est encore très loin du monument Gianluigi Buffon. Même âgé de 39 ans, ce dernier est encore l'un des meilleurs gardiens au monde, si ce n'est le meilleur. Avec l'âge, il a perdu un peu en explosivité, mais il a compensé ce manque par une grande envie et une concentration décuplée. En terme d'agilité, le dernier rempart de la Vieille Dame n'a pas d'égal et ses sorties sont toujours aussi impeccables. Le seul domaine où le Costaricien est réellement en mesure de rivaliser avec lui c'est le jeu aérien. La Juventus part donc avec un vrai avantage de ce côté-là.

Sergio Ramos vs Chiellini

Sergio Ramos est le capitaine du Real et il est aussi celui qui incarne le mieux le leadership et l'état d'esprit madridista. Mais, ce ne sont assurément pas ses seuls atouts. L'international espagnol est un défenseur de qualité, toujours aussi bon et rugueux dans les duels. Même s'il lui arrive de commettre encore des fautes évitables, il est le garant de la solidité merengue. Enfin, son apport ne se limite pas seulement derrière. Il est devenu très efficace sur les coups de pieds arrêtés offensifs, surtout quand son équipe est dans le dur. La Juventus possède aussi un arrière au profil similaire, en la personne de Chiellini. Dur sur l'homme, l'international azzurro est un véritable roc et son entente avec Bonucci est l'une des forces des Bianconeri.  Lui aussi est capable de marquer des buts, mais ce n'est pas ce qu'Allegri lui demande avant tout. Etre maitre dans ce secteur, en usant de toutes ses qualités et de son vice, reste sa principale mission.

Luka Modric vs Miralem Pjanic

Il fut un ou temps où le Real était une équipe fragile, coupée en deux et qui manquait de liant entre les lignes. Ce n'est plus le cas et le mérite en revient principalement à Luka Modric. Depuis son arrivée dans la capitale espagnole, le milieu croate n'a cessé de progresser et sa formation avec. Avec la fluidité et l'élégance qui le caractérisent, il apporte de la vitesse au jeu des Merengue. Sa complicité avec Kroos est aussi l'une des clés de la réussite de la bande à Zidane. Côté bianconero, Miralem Pjanic n'a peut-être pas la même activité, mais il a le même coup d'œil et la vista qui va avec. Milieu offensif reconverti en milieu défensif cette saison, le Bosnien est celui qui assure la transition entre l'attaque et la défense chez les Piémontais. S'il marque un peu moins qu'à la Roma, il reste très dangereux sur les coups de pieds arrêtés. Aux yeux de son coach, il est devenu un élément ultra-précieux, quel que soit son partenaire dans l'entrejeu (Khedira, Marchisio ou Lemina). 

Karim Benzema vs Paulo Dybala

Karim Benzema et Paulo Dybala sont à l'origine de véritables neuf. Mais, cette saison, et pour des raisons tactiques, ils opèrent dans des positions moins avancées. L'attaquant français se met toujours au service de son coéquipier Cristiano Ronaldo. Un rôle qu'il remplit à merveille, même s'il est moins valorisant que celui d'avant-centre. Avec la technique qui est la sienne, l'ancien Lyonnais apporte trop en phase offensive pour être cantonné seulement à la finition. Zinedine Zidane l'a vite compris, tout comme tous ceux qui l'ont précédé sur le banc merengue. A Turin, la responsabilité de Dybala est sensiblement identique. Obligé de reculer pour faire place à Gonzalo Higuain, le petit génie argentin touche plus de ballons qu'avant et arrive ainsi à exprimer tout son potentiel. Cela ne veut pas dire qu'il n'est plus attiré par le but et les Barcelonais pourront en témoigner.

STATS - Higuain n'est pas l'homme des finales

Cristiano Ronaldo vs Gonzalo Higuain

À 32 ans, Cristiano Ronaldo n'a plus les jambes pour multiplier les courses pendant 90 minutes. Quitte à ce que son influence dans le jeu se réduise, Zidane a choisi de le replacer en tant qu'attaquant de pointe. Le coach français n'est pas vraiment le premier à le faire, mais il est celui qui a réussi à convaincre le Portugais s'y installer de manière durable. Le quadruple Ballon d'Or s'est exécuté, et force est de reconnaitre que ça lui réussit. Même si ses statistiques le montrent moins cette saison, il est plus que jamais le meilleur artilleur merengue. Un poids comparable à celui que détient Gonzalo Higuain à la Juventus. L'Argentin n'est plus très jeune également, et il traine aussi quelques kilos en trop. Mais cela ne l'a pas empêché de se montrer terriblement efficace, y compris lors des tours avancés de la Ligue des Champions. "El Pipita" est incontestablement le chainon qui manquait à la Juve pour aspirer au sommet de l'Europe. 

Fermer