Inter - AC Milan (1-2), Ibrahimovic offre le derby à Milan

Commentaires()
Zlatan Ibrahimovic AC Milan 2020-21
Getty Images
L’AC Milan a remporté le derby de la Madonnina ce samedi. Les Rossonerri doivent une fière chandelle à Zlatan Ibrahimovic.

Pour la première fois depuis 2017, l’AC Milan est sorti vainqueur de son duel régional face à l’Inter. Un succès de prestige acquis grâce à un doublé de l’inusable Zlatan Ibrahimovic. Du haut de ses 39 ans, le Suédois s’est mué en héros du match avec ses deux réalisations précieuses, réussies en l’espace de quatre minutes (12e et 16e).

Ibra comme au bon vieux temps

Comme à sa meilleure époque, l’ancien Parisien a donc fait basculer le match à lui tout seul. Il a d’abord transformé un pénalty (en deux temps) qu’il avait lui-même provoqué. Ensuite, il a ajouté un second, en cueillant du bout du pied au second poteau un centre parfait de Rafael Leao. Deux buts coup sur coup, l’équipe intériste ne s’en est jamais remise, même si elle a essayé.

Une fois dos au mur, les Nerazzurri ne pouvaient que se rebiffer. Ils l’ont fait, mais ont été trop maladroits pour pouvoir revenir au score. Le seul à avoir réussi à tromper Gianluigi Donnarumma c’est Romelu Lukaku. A la 28e, servi par Ivan Perisic, le Belge pensait relancer totalement les siens en convertissant un service. Cependant, le score n’a ensuite plus évolué.

L'article continue ci-dessous

L’Inter a trop gaspillé

Les hommes d’Antonio Conte vont s’en mordre les doigts en repensant aux occasions non converties. Il y a eu d’abord la tête de Lautaro Martinez, sauvée sur la ligne par Simon Kjaer (31e). Nicolo Barella a ensuite décoché une belle frappe, mais sans résultat. Lukaku était proche de doubler à la 47e, avec un coup de casque passé de peu à côté, de même que dans les arrêts de jeu sur un face à face contre Donnarumma (93e). Enfin, Achraf Hakimi a raté le cadre d’un rien sur une tête plongeante (60e). Autant de vendanges qui auraient pu être effacées à un quart d’heure de la fin si l’arbitre s’était tenu à un pénalty sifflé après une chute de Lukaku dans la surface, mais il a invalidé la décision suite au recours à la VAR.

Milan a donc pris le dessus sur son grand rival, confirmant ainsi son retour aux affaires. La cerise sur le gâteau pour les Rossonerri c’est la place de leader dont ils s’emparent au classement. Pour l’Inter, c’est un fâcheux coup d’arrêt, surtout que les Nerazzurri étaient habitués à marcher sur le ventre de leurs voisins ces dernières années. Ils prennent déjà rendez-vous le 20 février prochain en vue d’une revanche.

Fermer