News Résultats en direct
France vs Allemagne

Griezmann surpris par le retour de Benzema en équipe de France

22:32 UTC+2 09/06/2021
Griezmann Benzema France Bulgarie
Antoine Griezmann ne s'attendait pas du tout à revoir Karim Benzema porter le maillot des Bleus.

Avant d'aborder l'Euro et un premier match face à l'Allemagne, le 15 juin à Munich, Antoine Griezmann s'est confié à nos confrères de L'Equipe.

Surpris par le retour de Benzema

Dans ce long entretien, Antoine Griezmann est bien évidemment revenu sur le retour de Karim Benzema en équipe de France, après cinq ans d'absence : « J'ai été surpris, évidemment, mais aussi heureux. C'est Karim, un grand attaquant, qui ne peut que nous faire du bien. Franchement, on ne peut que se réjouir de l'avoir avec nous. On doit tout faire, désormais, pour qu'il se sente le mieux possible, le plus vite possible, qu'il prenne cette confiance. C'est un gars avec qui on peut jouer facilement et il est évidemment le bienvenu parmi nous. »

Un seul objectif à l'Euro : le sacre

La France est régulièrement désignée comme la favorite de l'Euro mais  cette version 2021 des Bleus est-elle supérieure à celle de 2018, sacrée championne du monde ? Griezmann répond par l'affirmative : « Sur le papier, oui. Après, sur la vie de groupe, le mental, il faudra voir ça par rapport aux matches. Du point de vue de la vie de groupe, en 2018, c'était exceptionnel. C'est ce qui nous a fait gagner des matches aussi pendant les moments difficiles. On verra pendant les périodes compliquées, au cours d'un match et en dehors, si on peut répondre présent de la même manière. Pour l'instant, tout va bien et, franchement, je ne vois pas pourquoi ça changerait. »

L'attaquant des Bleus, qui totalise 37 buts en 91 sélections se montre d'ailleurs très ambitieux, ne rejetant pas le statut de favori : « Un Euro réussi, c'est la gagne ».

Le Barça, sa relation avec Messi

Au cours de l'interview, Antoine Griezmann est revenu sur sa première saison compliquée au FC Barcelone, reconnaissant avoir été malheureux : « Quand on perd le Championnat, par exemple, ça me rend triste. En début de saison aussi, parce que je ne jouais pas, que je ne me sentais pas important. Moi qui suis habitué à tout jouer, les gros matches, je me retrouve sur le banc contre le Real Madrid (1-3, le 24 octobre, n.d.l.r.). Ça fait chier de voir les coéquipiers s'échauffer sur la pelouse pendant que tu es à côté. Mais ce sont les choix du coach et il faut les accepter et tout mettre en œuvre pour le faire changer d'avis. »

Antoine Griezmann en a également pour mettre les choses au clair sur sa relation avec Messi. Il l'assure, tout va bien entre la Pulga et lui : « Elles sont bonnes. On s'entend bien. On s'écrit parfois des messages, on communique beaucoup à l'entraînement. Sur le terrain, c'est un joueur avec lequel il est évidemment super facile de jouer. Vous lui envoyez un melon, il le transforme en caviar. On n'a pas cette pression de rater la passe avec lui. Dans le jeu, cela va de mieux en mieux. »