France-Biélorussie (2-1) - Griezmann décisif, Coman sur courant alternatif : les notes des Bleus

Commentaires()
Getty Images
Les Bleus ont pu compter sur l'inspiration de Griezmann et Giroud pour empocher la victoire face à la Biélorussie (2-1) mardi au Stade de France.

L'équipe de France a validé son ticket pour la Russie en s'imposant mardi au Stade de France contre la Biélorussie (2-1). Un match que les Bleus ont globalement dominé même si dans le jeu tout n'a pas été parfait encore. Buteur et passeur décisif en première mi-temps, Antoine Griezmann a répondu présent alors que Kingsley Coman, préféré à Kylian Mbappé sur l'aile droite, a montré du bon et du moins bon. Découvrez les notes de la rédaction.

Hugo Lloris : 5,5/10

Battu sur l'unique but biélorusse inscrit par Anton Saroka avant la mi-temps (1-2), le capitaine des Bleus a fait preuve de vigilance sur le peu d'occasions adverses. Il aurait pu être fusillé sur un nouveau contre mais Anton Saroka, encore lui, n'a pas cadré sa tentative alors qu'il était seul face au but (65e).

Djibril Sidibé : 6/10

Touché lors de la victoire en Bulgarie samedi (0-1), le latéral droit de l'AS Monaco a pu tenir sa place dans son couloir et n'a pas semblé ressentir de douleurs. Au contraire, il s'est montré solide, stoppant plusieurs offensives adverses.

Raphaël Varane : 5,5/10

Auteur d'un bon début de match, serein, à l'image de son dribble sur Igor Stasevich (7e), le défenseur tricolore a manqué de vigilance sur le but d'Anton Saroka, lâchant le marquage de l'attaquant biélorusse (2-1, 44e). Il aurait pu marquer, mais sa tête a été claquée par Sergei Chernik (18e).

Samuel Umtiti : 6/10

Propre dans ses interventions, à l'image de sa récupération de balle autoritaire au retour des vestiaires (52e), l'ancien Lyonnais s'est rarement montré dépassé, réalisant un match appliqué, sans grandes difficultés apparentes.

Lucas Digne : 5/10

Porté vers l'avant, le latéral gauche a été à l'origine des deux premiers centres pour Olivier Giroud (14e, 16e). Il a connu un coup de moins bien de la 30e à la 60e et n'a pas réussi à stopper l'attaquant biélorusse sur la réduction du score (2-1, 44e). Les visiteurs auraient pu inscrire un nouveau but sur une occasion venant de son côté (65e).

Corentin Tolisso : 5/10

Reconduit par Didier Deschamps, dans un milieu à deux cette fois, Corentin Tolisso a parfois manqué d'agressivité et de justesse dans ses transmissions. Il a toutefois tenté d'apporter le danger, mais a manqué de conviction et de lucidité  sur ses deux tentatives (29e, 36e).

Blaise Matuidi : 6,5/10

Buteur à Sofia samedi dernier, Blaise Matuidi à de nouveau répondu présent en étant à l'origine de l'ouverture du score d'Antoine Griezmann (1-0, 27e). Passeur décisif, le milieu de la Juventus a fait ce qu'il sait faire, sans en mettre trop non plus.

Kingsley Coman : 5/10

S'il a réussi à faire quelques différences, comme sur la barre d'Olivier Giroud (20e), le Bavarois n'a pas toujours fait les bons choix, n'aidant pas forcément Djibril Sidibé dans le repli défensif. Sur courant alternatif, il a été le premier a cédé sa place, remplacé par Kylian Mbappé, ovationné par tout un stade (61e).

Thomas Lemar : 6/10

Alors qu'il semblait marquer le pas depuis son retour de blessure, après un été mouvementé, l'ancien Caennais s'est montré actif, repiquant à plusieurs reprises dans l'axe. Il a pris beaucoup de coups, en début de seconde période notamment. Pas toujours simple, mais à la bagarre.

Antoine Griezmann : 7,5/10

Un but, une passe décisive. Pointé du doigt pour son manque d'efficacité depuis l'Euro, le n°7 tricolore a répondu présent au moment opportun. Appliqué sur son face à face (1-0, 27e), il a mis Olivier Giroud sur orbite pour le but du break (2-0, 33e). Intéressant aussi dans le jeu en remise, il a été chaudement applaudi à sa sortie (76e).

L'article continue ci-dessous

Olivier Giroud : 7/10

Sur le banc en Bulgarie au profit de son partenaire en club Alexandre Lacazette, Olivier Giroud effectuait son retour dans le onze de départ. S'il a d'abord manqué d'adresse de la tête (14e, 16e, 19e, 20e), il n'a pas raté la cible sur sa cinquième tentative, allant chercher son but avec rage (2-0, 33e). Proche du doublé en deuxième période (74e).

Benjamin Quarez, au Stade de France

Prochain article:
Ancelotti : "Zidane a changé mon idée du football"
Prochain article:
Voici 'Madrid Finale 19', le ballon de la finale de la Ligue des champions 2019
Prochain article:
OM, Rio Mavuba tacle Dimitri Payet : "Je ne comprends pas son attitude"
Prochain article:
Tottenham, Mauricio Pochettino : "Nous avons des joueurs qui peuvent colmater l'absence de Harry Kane"
Prochain article:
OL, Nabil Fekir : "Je vais sereinement à Geoffroy Guichard, j'ai l'habitude des sifflets"
Fermer