News Résultats en direct
PSG

Féminines : Bénédicte Simon veut "gagner un maximum de titres avec le PSG"

15:43 UTC+2 04/07/2020
Benedicte Simon PSG
La défenseure française arrive au PSG avec l'ambition de remporter un maximum de titres et pourquoi pas d'intégrer l'équipe de France. Elle se confie.

Bénédicte Simon (23 ans) est l'un des nouveaux visages de la section féminine du PSG. Arrivée en provenance du Stade de Reims (D1), la défenseure française a repris l'entraînement avec le groupe cette semaine. Elle a choisi Goal pour sa première interview sous les couleurs parisiennes.

Comment se passent les premières séances avec le PSG ?

Bénédicte Simon : Je sens déjà une différence par rapport aux autres clubs dans lesquels j'ai joués. Au niveau de l'intensité, c'est plus difficile. Mais je m'accroche.

Connaissiez-vous certaines joueuses de l'équipe avant de signer et vous ont-elles donné des conseils ?

Oui, oui. Je connaissais Marie (Katoto), Sandy Baltimore, et Kadidiatou Diani avec qui j'ai fait ma préparation quelques semaines avant d'intégrer le PSG. J'ai surtout pris conseil auprès de Marie. Elle m'a parlé de l'équipe et m'a tout de suite dit de foncer car c'est un très bon club, qui correspond à mes attentes sportives et humaines. J'ai aussi eu l'occasion d'échanger avec le coach Olivier Echouafni. Il m'a présenté le projet et m'a mis en confiance par rapport à mon intégration dans l'équipe.

Vous faites le grand saut en passant d'une équipe qui joue le maintien à un gros du championnat. C'est ce qui vous a séduit ?

C'était le moment pour moi de viser plus haut je pense. Je veux gagner un maximum de titres, et avec Paris je vais découvrir un aspect compétitif que je n'avais pas à Reims où on jouait plutôt le maintien après notre montée en D1. Ce sera plus difficile, mais je vais me challenger. J'espère avoir du temps de jeu, progresser, remporter le plus de titres possibles avec le PSG, et pourquoi pas viser l'équipe de France A.

Le fait d'intégrer le PSG doit vous donner plus de chances d'arriver en équipe de France. C'est l'idée ?

Le PSG nous permet d'être plus visible, forcément. La plupart des joueuses sont internationales, que ce soit en France ou à l'étranger. C'est l'un de mes grands objectifs.

Quelles sont vos principales qualités ?

Je dirais que j'ai surtout des qualités athlétiques. Je suis solide dans les duels et assez polyvalente.

Les joueuses du PSG peuvent compter sur un public fidèle. Avez-vous hâte de découvrir l'ambiance du Collectif Ultras Paris ?

J'ai très hâte, bien sûr. Plusieurs supporters m'ont déjà souhaité la bienvenue sur les réseaux sociaux. Ils m'ont vraiment bien accueilli et je suis enthousiaste à l'idée de découvrir cette ambiance qui sera toute nouvelle pour moi. J'ai vu des vidéos de leurs chants, à la sortie du car aussi, et même si à Reims on avait quelques supporters, ils sont plus nombreux ici. Ce sont des amoureux de leur club et je vais tout donner pour être à la hauteur.

Quels souvenirs garderez-vous du Stade de Reims, sans qui vous ne seriez sûrement pas au PSG ?

C'est un club très familial qui m'a permis de grandir. J'ai vécu quatre très belles saisons au Stade de Reims avec des coéquipières qui sont maintenant des amies. Il est impossible pour moi d'oublier la saison du titre en D2 et notre montée. On l'attendait depuis deux années et en 2019 ça s'est fait. C'était notre grand objectif à Reims. On a réalisé notre rêve et aujourd'hui le club est encore en D1 d'ailleurs.

À Reims, vous étiez l'une des danseuses du groupe avec Naomie Feller, partie à l'OL l'hiver dernier. Avez-vous déjà trouvé un binome pour ambiancer le vestiaire parisien ?

Avec Marie, ça va être pas mal. Il y a Grace (Geyoro) et Sandy aussi. On va commencer à bosser les chorégraphies pour mettre un petit peu de folie dans le vestiaire. J'espère, parce que pour moi c'est important de rigoler, d'être copine avec tout le monde, et qu'il y ait une bonne ambiance au sein du groupe.

Savez-vous si vous partirez n°1 à droite suite au départ d'Ève Périsset ?

Honnêtement, je ne sais pas encore. Ashley (Lawrence) va aussi jouer à droite cette année. Il faudra que je fasse mes preuves, que je me donne les moyens de réussir, mais j'espère forcément qu'avec le temps j'arriverai à gagner cette place de titulaire.

Propos recueillis par Benjamin Quarez