EXCLUSIF LIGUE 2 - À la découverte de Lawrence Ati Zigi, le gardien ghanéen de Sochaux

Commentaires()
Getty
De plus en plus à l'aise avec le Français, le gardien sochalien Lawrence Ati Zigi s'est confié à Goal avant la réception de Lens ce dimanche (13h).

Il ne maîtrise pas encore parfaitement le Français, mais c'est dans la langue de Molière que Lawrence Ati Zigi a tenu à nous répondre. Arrivé comme doublure en juillet 2017 alors qu'il évoluait au RB Salzbourg (Autriche), le gardien ghanéen de 22 ans a pris son temps pour se faire sa place à Sochaux. Titulaire lors des sept derniers matches de son équipe, 17e de Ligue 2 et à la lutte pour le maintien, il a réalisé trois clean sheets et n'a pris que quatre buts. Des statistiques venues conforter le choix de son coach qui a décidé de le lancer le 22 décembre contre Lorient (1-0). "Omar Daf est arrivé, rappelle-t-il. C'est son choix de me faire jouer, ça récompense mon travail, ce que je fais chaque jour à l'entraînement. Je me donne à 100%. Le coach aime ça, et le fait que je joue en est la conséquence, je pense."

L'international Espoirs français Maxence Prévot était jusqu'ici le titulaire du poste, mais aussi le capitaine. Un cadre, donc, formé au club, avec lequel il dit avoir une bonne entente. "Maxence, c'est à la fois mon ami et mon collègue. Entre nous, ça se passe bien. On échange souvent ensemble, c'est un bon mec et un bon gardien. Tout le monde connaît Maxence parce qu'il est aussi avec les Espoirs. Il n'y aucun problème entre lui et moi", assure pour Goal Lawrence Ati Zigi, qui devrait débuter pour la septième fois en championnat dimanche face à Lens (13h), soit autant de titularisations, déjà, que la saison dernière. "J'ai la chance de jouer et c'est une bonne chose, reprend-t-il. Je me sens bien. L'objectif, c'est de continuer à jouer, de gagner des matches pour s'éloigner de la zone de relégation."

L'article continue ci-dessous

"Jouer la CAN avec le Ghana, ce serait un grand moment"

Maintenant qu'il enchaîne les rencontres à Sochaux, Lawrence Ati Zigi entend s'appuyer sur le positif, d'autant qu'il ambitionne de participer à la Coupe d'Afrique des Nations (21 juin au 19 juillet). "Avec le Ghana, ça se passe bien. Je suis le deuxième gardien de l'équipe en ce moment. Je veux continuer à travailler en attendant d'avoir la chance de jouer. J'ai déjà fait trois matches avec la sélection et si je suis appelé, ce serait ma première participation à la CAN. Ce serait un grand moment, et c'est pour ça aussi que c'est important que je joue avec Sochaux. Je dois enchaîner les matches, et les bonnes performances pour convaincre le sélectionneur", précise le gardien, qui a quitté le Ghana en janvier 2015 pour s'engager au FC Liefering, en D2 autrichienne, à 18 ans. Sa première expérience à l'étranger.

Lawrence Ati Zigi Sochaux Ligue 2

"Je suis allé en Autriche. Maintenant, en France. J'aime l'Espagne et l'Angleterre aussi", rétorque l'intéressé, qui se plaît avant tout à Sochaux. "Au départ, quand on me parlait de la France, je pensais directement à Paris. Mais à Sochaux, j'ai découvert une ville tranquille. Il n'y a pas grand-chose à faire, ce n'est pas très grand, mais c'est bien pour moi", ajoute-t-il, plutôt "cool et tranquille". Quant à l'apprentissage du Français. "Ce n'est pas facile. Je m'entraîne, je prends des cours. Mes collègues m'aident aussi. Si je fais des erreurs, ils me corrigent. Tous les joueurs ne parlent pas Anglais. Du coup, je parle souvent Français. Pareil, en match. Je parle Français avec des mots de tous les jours." Un apprentissage progressif, qui est en train d'aboutir à des résultats probants. La récompense de son travail sur le terrain et en dehors.

Fermer