News Résultats en direct
France vs Albanie

Équipe de France - Blaise Matuidi : "J'ai peut-être fait une bêtise en disant que j'allais arrêter..."

17:06 UTC+2 05/09/2019
Blaise Matuidi France 06072018
En conférence de presse ce jeudi, Blaise Matuidi a reconnu qu'il n'était plus si sûr de mettre un terme à sa carrière internationale après l'Euro.

Blaise Matuidi répondait aux questions des journalistes ce jeudi à Clairefontaine, à deux jours du match de qualification pour l'Euro 2020 contre l'Albanie samedi au Stade de France (20h45). L'occasion pour le milieu de terrain de la Juventus de clarifier sa situation en équipe nationale...

Ce premier match de la saison avec l'équipe nationale est-il toujours difficile à préparer ?

Blaise Matuidi : Ce n'est jamais évident. Cela intervient après une longue préparation en club. Les organismes peuvent être un petit peu touchés. On a vu que plusieurs joueurs étaient blessés, mais ça ne doit pas être une excuse. On se doit de gagner les deux matches même si on sait que ce n'est jamais évident de jouer l'Albanie. On en a eu la preuve lors de nos trois dernières confrontations contre eux. On est prévenus.

L'équipe de France est-elle davantage prenable qu'avant ?

Pas du tout. Je ne dirai pas ça. On a la chance d'avoir un vivier énorme avec des joueurs qui ont de grandes qualités. Bien sûr que des joueurs importants sont absents, mais les joueurs qui sont là peuvent apporter beaucoup. J'ai une grande confiance en notre groupe et on est capable de gagner malgré les absences.

Avez-vous songé à quitter la Juve et comment avez-vous géré les analyses sur vous cet été ?

J'ai joué au football, tout simplement. Vous parlez et moi je joue. Je ne lis pas, je joue tout simplement.

"Jouer sans Kylian Mbappé, ça peut être différent"

Les Bleus sont-ils au pied du mur après la défaite en Turquie (2-0) ?

On se doit de gagner les deux matches. On est l'équipe de France. En plus, on joue les deux matches à la maison, devant notre public. On a cœur de faire deux bons matches. Quand on porte le maillot de l'équipe de France, on joue pour gagner. (...) La Turquie a été un avertissement. On est passé à côté, on en est conscient. C'est derrière nous, il faut se servir de ça pour ne plus répéter ce genre d'erreurs et gagner.

Les absences au milieu de terrain (Kanté, Pogba, Ndombélé) ne vont-elles pas vous obliger à prendre plus de responsabilités et cela vous donne-t-il l'occasion d'être repositionné ?

Il faudra demander au coach. C'est lui qui fait l'équipe. Moi, je reste le même. J'ai toujours eu des responsabilités, à partir du moment où le coach me met sur le terrain. S'il m'aligne samedi, j'essayerai de répondre présent comme toujours. On le sait, des joueurs importants pour le groupe ne sont pas là, mais il y a de bons joueurs ici aussi. J'ai une grande confiance en eux parce qu'on est tous capables de faire de grandes choses et on va tout faire pour le démontrer.

L'équipe de France joue-t-elle différemment avec ou sans Kylian Mbappé ?

On connaît tous les qualités de Kylian. C'est un plus pour une équipe, on en est conscient. Jouer sans Kylian, ça peut être différent parce que c'est un joueur extraordinaire. Mais il y en a d'autres qui sont présents. Il faudra faire en sorte que cette absence ne soit pas préjudiciable.

Quel regard jetez-vous sur la situation de Samuel Umtiti ?

On connaît tous ses qualités. C'est un grand défenseur. Il est dans un club où il y a une forte concurrence, mais j'ai une grande confiance en lui. Le coach aussi je pense. Il a vécu une année difficile où il a été pris par sa blessure. Avec la concurrence, des joueurs l'ont remplacé et ont été performants, mais aujourd'hui il garde une place importante en équipe de France. Il a été précieux dans des matches clés. Je sais qu'il reviendra encore plus fort quand on fera appel à lui, ça fait partie du football. C'est la concurrence, on ne te fait jamais de cadeau. Seul le travail paye, et Sam est un gros bosseur. Je suis persuadé qu'il reviendra encore meilleur.

"J'ai l'impression de retrouver une seconde jeunesse"

Comment expliquez-vous que votre corps tienne le coup malgré l'enchaînement des matches ?

Il peut déjà y avoir le facteur chance. Après, j'ai appris à faire attention à mon corps. J'ai fait des erreurs de jeunesse comme tout le monde, mais avec l'âge, j'ai pris conscience des choses. J'ai eu la chance d'être entouré de grands joueurs aussi, et aujourd'hui je fais en sorte que mon corps soit de mieux en mieux. Dans le football, il n'y a pas que le terrain, il y aussi le travail invisible. (...) Pour l'instant, je touche du bois, je n'ai pas eu de grande blessure et j'espère que ça va continuer.

Pensez-vous être au sommet de votre carrière ?

On peut toujours faire mieux. Il y a eu des moments où j'étais mieux. Mais en ce moment, je me sens vraiment bien. J'ai l'impression de retrouver une seconde jeunesse. Le club où je suis m'aide beaucoup à ce niveau-là et comme je l'ai toujours dit, la Juve aide à prendre des années. C'est pour ça que je suis heureux dans ce club et je me sens vraiment bien.

À quel âge pensez-vous devoir dire stop et allez-vous vraiment arrêter votre carrière internationale après l'Euro ?

Je ne me fixe pas de limite. Honnêtement, tant que mon corps me permettra de jouer... J'adore tellement le football. Je sens que quand j'arrêterai, ça me manquera donc autant continuer. (...) J'ai peut-être fait une bêtise en disant que j'allais arrêter. On verra avec le temps. Aujourd'hui, je suis là, heureux et fier de porter ce maillot de l'équipe de France. Je profite de l'instant présent et on verra demain. Pour l'instant, c'est France-Albanie et France-Andorre. Profitons de ces matches-là.

Que pensez-vous des premiers pas de Mattéo Guendouzi avec le groupe ?

C'est un joueur assez timide et calme dans la vie. Mais sur le terrain, il a beaucoup d'aisance et de prestance. C'est quelqu'un qui ne se cache pas sur le terrain. Il m'a surpris et je pense qu'il a beaucoup d'avenir. À lui de travailler car c'est un jeune joueur, mais il a déjà prouvé tout son talent en club. Je n'ai pas la chance de suivre tous ses matches, mais à chaque fois que je l'ai vu il m'a impressionné. Il a la tête sur les épaules et ça, c'est une grande qualité.