EDF - Une retraite après l'Euro 2020 ? Blaise Matuidi ne pense plus à cela

Commentaires()
Getty
S'il a un temps songé à prendre sa retraite internationale, Blaise Matuidi préfère désormais prendre du plaisir, sans trop s'interroger sur la suite.

Vainqueur de la Coupe du Monde avec l'Equipe de France durant l'été 2018, l'infatigable Blaise Matuidi, 82 sélections chez les Bleus, avait surpris tout son monde quelques semaines plus tard, en déclarant songer sérieusement à tirer un trait sur son aventure en sélection. Avant de faire machine arrière en septembre dernier en conférence de presse, trop attaché à ce maillot bleu et au plaisir que lui procurent les rencontres internationales. 

Blaise Matuidi, France, 07162018

L'article continue ci-dessous

"Je ne me fixe pas de limite. Honnêtement, tant que mon corps me permettra de jouer... J'adore tellement le football. Je sens que quand j'arrêterai, ça me manquera donc autant continuer. (...) J'ai peut-être fait une bêtise en disant que j'allais arrêter. On verra avec le temps. Aujourd'hui, je suis là, heureux et fier de porter ce maillot de l'équipe de France. Je profite de l'instant présent et on verra demain", avait alors nuancé le joueur de la Juventus Turin. 

"Je profite, tout en donnant le maximum pour l’équipe"

Néanmoins, si l'aventure déjà longue de neuf ans continue bel et bien entre Blaise Matuidi et l'Equipe de France, la possibilité de prendre sa retraite internationale avait réellement été étudiée par le joueur formé à Troyes, comme il l'a révélé ce mercredi dans un entretien accordé à l'émission Breaking Foot, sur RMC Sport. 

"J’y ai sérieusement réfléchi après la Coupe du monde. J’ai réfléchi à me dire qu’il faudrait peut-être arrêté ou après l’Euro. Je ne me pose plus la question et je profite. Si je dois me reposer après l’Euro pourquoi pas, mais je ne me pose pas la question. Je profite, tout en donnant le maximum pour l’équipe", a déclaré le joueur passé par l'AS Saint-Etienne et le Paris Saint-Germain, devenu un maillon essentiel dans le dispositif de Didier Deschamps.

Fermer